Neige et coupure d'électricité : le cri d'alarme du maire de Portes-lès-Valence

Geneviève Girard, mairesse de Portes-les-Valence / © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Geneviève Girard, mairesse de Portes-les-Valence / © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Après l'exceptionnel épisode neigeux du 14 novembre dans la Drôme, plusieurs milliers de foyers ont été privés d'électricité. Une semaine après, certains sont toujours privés de courant malgré les moyens déployés par Enedis. Geneviève Girard, maire de Portes-lès-Valence a tiré la sonnette d'alarme.

Par Dolores Mazzola

Face à l'épisode climatique qui a frappé la région le 14 novembre et notamment les départements de la Drôme et de l'Ardèche, les maires se sentent abandonnés pour gérer la crise liée aux conséquences des chutes de neige abondantes. C'est le cas de Geneviève Girard, maire de Portes-lès-Valence.

Cette dernière a tiré la sonnette d'alarme et adressé une lettre ouverte mercredi 20 novembre au Président de la République Emmanuel Macron. Cette lettre de l'élue divers droite intervient alors que se déroule à Paris le Congrès des Maires. Une lettre, également adressée à la préfecture de la Drôme, était toujours sans réponse de la part de l'Elysée ce jeudi 21 novembre, à la mi-journée.

"J'ai craqué", le cri d'alarme de la Maire de Portes-lès-Valence


Dans ce document également publié sur la page Facebook de la municipalité de Portes-lès-Valence, l'élue dans des termes forts dénonce "une situation largement sous-estimée". Dans son courrier, Geneviève Girard parle de 10 000 foyers encore privés d'électricité ce mercredi 20 novembre et pointe du doigt une situation qui "sur le plan humain et sanitaire devient catastrophique!". Elle s'alarme : "il est à craindre que la situation ne s'aggrave encore."

Pour l'élue, "particulièrement inquiète pour les populations vulnérables" soumises à des températures hivernales dans leurs logements faute d'électricité, "personne ne prend la mesure réelle de cette crise," s'indigne-t-elle.

La maire de Portes-lès-Valence en appelle à la solidarité nationale et demande l'intervention du chef de l'Etat. Dans sa conclusion, Geneviève Girard demande au Président de prendre ses responsabilités :" Vous devez comprendre Monsieur le Président, que nous ne pouvons plus assumer pour vous, indéfiniment, les défaillances de l'Etat". 

Epuisement sur le terrain pour gérer l'urgence et la crise, sollicitations incessantes des habitants dépassés et démunis devant la situation, sentiment d'impuissance ... au lendemain de ce courrier, la maire de Portes-lès-Valence reconnait avoir "craqué" 
 

Aujourd'hui, l'annonce de la Préfecture de la Drôme d'un rétablissement de l'électricité dimanche soir par Enedis, est "un début de réponse, pas satisfaisant mais un début de réponse," constate l'élue qui ne baisse pas les bras. 
La Préfecture de la Drôme a également annoncé que des poids lourds de transport de fioul avaient été réquisitionnés pour faire face au problème du "refioulage" des groupes électrogènes.
 



La grande solitude des maires...


Depuis le début de cet épisode neigeux exceptionnel, la maire de Portes-lès-Valence est sur le terrain, au contact de ses administrés et en liaison quotidienne avec Enedis. La commune drômoise a été privée d'électricité et d'eau potable. "Rétablir la fourniture en eau a été une priorité de la préfecture", reconnait l'élue. Mais les habitants n'ont pas eu accès a l'eau potable entre vendredi et la nuit de samedi à dimanche. A la clef : système D et surtout une grande solidarité. "Les plus anciens n'étaient pas les plus dépassés par la situation", raconte Geneviève Girard.

Mais la maire de Portes-lès-Valence n'a pas caché connaître un sentiment solitude face à cette crise. Les maires sont-ils abandonnés ? "Les habitants vous demandent des réponses concrètes sur le rétablissement de l'électricité et de l'eau...quand et à quelle heure!" explique l'élue, "vous devez apporter des réponses à des situations qui ne relèvent pas forcément de votre compétence."

Ce jeudi matin, la commune de 10 000 habitants comptait encore une centaine de foyers privés d'électricité. Les équipes municipales vont à la rencontre des administrés pour prêter de petits groupes électrogènes individuels fournis par Enedis. 

Dans son courrier et lors de notre entretien téléphonique, Geneviève Girard a tenu à souligner l'engagement des agents Enedis sur le terrain. Des agents mobilisés pour traiter près de 7500 km de cables. Elle a également salué la solidarité dont on fait preuve les habitants de sa commune. "Une salle communale chauffée a été ouverte pour les sinistrés mais beaucoup ont été hébergés par des particuliers," explique-t-elle. 
 
2000 agents et techniciens Enedis sur le terrain pour réparer les dégâts causés par la neige sur le réseau électrique... ici plaine de Chabeuil (Drôme) - 17/11/19 / © France 3 RA
2000 agents et techniciens Enedis sur le terrain pour réparer les dégâts causés par la neige sur le réseau électrique... ici plaine de Chabeuil (Drôme) - 17/11/19 / © France 3 RA
 

Un déficit d'entretien et d'investissement des réseaux 


Pour Aurélien Ferlay, maire de Moras-en-Valloire, dans la Drôme et Président des maires ruraux de la Drôme, cette lettre adressée au Président de la République par Geneviève Girard est "une alerte forte". "Je comprends sa réaction". L'élu, dont la commune a également été coupée du monde après ces fortes chutes de neige du 14 novembre, a connu les mêmes difficultés sur le terrain.
Ce jeudi 21 novembre, ce sont encore entre 3000 et 3500 foyers qui sont privés d'électricité en Drôme. Enedis peine à rétablir le courant malgré le nombre d'agents déployés sur le terrain. Comme Geneviève Girard, Aurélien Ferlay a souligné l'engagement de tous sur le terrain, agents communaux, élus comme agents Enedis. Dans la commune de Moras-en-Valloire, où certains foyers sont restés plongés dans le noir durant plus de 96 heures, le maire ne cache pas que la situation est fragile.

La situation vécue par ces communes drômoises a-t-elle été minimisée? Pour Aurélien Ferlay, "les dirigeants nationaux ne se rendent pas compte de l'état réel de nos réseaux". Plusieurs jours sans électricité, ni eau potable, ni réseau téléphonique, des difficultés d'accès en raison des branchages tombés sur les routes ...  "ce n'est pas juste 20 centimètres de neige !"

Pour le Président des maires ruraux, cet événement climatique de neige précoce a mis en évidence "un manque d'investissement et d'entretien des réseaux depuis des années". Des réseaux mal entretenus. La situation est préoccupant à l'heure de la transition énergétique "alors que les gens vont de plus en plus vers le tout électrique". 

 Vendredi 22 novembre, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye fera le déplacement dans la Drôme. L'un des temps forts de sa visite : un débat citoyen sur la réforme sur les retraites

 

Jeudi 21 novembre, les dernières difficultés se concentraient sur la Drôme et l'Ardèche, où 500 clients viviaient toujours sans électricité depuis l'épisode de neige. Dans la Drôme, Enedis espérait rétablir l'électricité chez 1 000 nouveaux clients ce jeudi soir. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus