PORTRAIT. "Ce fut une révélation !" David est devenu brasseur de bières dans le vallon le plus secret de la Drôme

durée de la vidéo : 00h04mn54s
Le vallon de la Jarjatte à Lus-la-Croix-Haute, le plus haut secret de la Drôme ©France 3 Rhône Alpes

Le vallon de la Jarjatte est l'un des secrets les mieux gardés de la Drôme. Au pied de montagnes majestueuses, cette vallée et ses airs de bout du monde offrent un incroyable paysage. David Desmars en est tombé fou amoureux il y a 25 ans. Portrait d'un homme aux mille facettes dans son vallon écrin.

"C'était un jour d'automne, avec un temps magnifique. Le bleu du ciel, les montagnes qui se dressaient devant nous, les incroyables rouges, verts, oranges et jaunes des forêts, tout ça nous a littéralement éblouis quand nous avons passé le pont. Une révélation ! Et je me suis dit : c'est ici que je veux vivre..."

C'était il y a 25 ans, David et sa compagne venaient de trouver l'endroit où ils allaient s'installer. Le vallon de la Jarjatte, un bout du monde après le village de Lus la Croix Haute. Une vallée où l'on ne peut pas passer par hasard, il faut choisir d'y venir. Et d'y rester. Car la beauté des paysages n'enlève rien au fait que la vie en montagne est rude.

"Au début ça a été dur, de se retrouver dans la pampa ! Moi j'ai une formation de garde forestier, donc j'ai commencé à faire mon bois et à m'intégrer tout doucement à la vie du hameau. De toute façon ici, on est quand même isolés donc tu ne peux pas laisser ton voisin dans les ennuis. On est une communauté, pas au sens hippie du terme mais on doit vivre ensemble et ça c'est génial !"

Mille métiers et une passion

Garde forestier, berger puis brasseur de bière, David a fait mille métiers mais le brassage l'a saisi tout entier. Il s'est plongé dans l'histoire de la bière, a recherché des bières anciennes et oubliées. "Par exemple, cette bière polonaise du 17ème siècle, la Grodziskie, une bière de blé à partir de malts fumés au bois de chêne. J'ai passé un an dans les archives polonaises à rechercher cette recette. Je l'ai recréée il y a 12 ans et c'est l'une des bières qui a fait la réputation de la brasserie".

La Brasserie du Haut Buëch, du nom du torrent qui dévale des aiguilles rocheuses au-dessus de la Jarjatte. David l'a créée en 2010 et en a fait une référence auprès des amateurs de bière en France.

Le temps suspendu du vallon de la Jarjatte

Mais aujourd'hui il a envie de passer à autre chose et de prendre enfin du temps pour lui."Je ne vais pas abandonner totalement l'univers de la bière et du brassage. Pourquoi ne pas ouvrir un chai, un lieu dédié à la dégustation de mes bières atypiques mais aussi aux événements artistiques ? De toute façon, je ne me vois pas vivre à nouveau en ville. Et chaque fois que j'ai songé à quitter le vallon, il m'a retenu d'une manière ou d'une autre..."

Cet été, David va renouer avec le métier de berger. Il remontera là-haut, au-dessus du vallon de la Jarjatte, tutoyer encore une fois les crêtes minérales qui surplombent les prairies d'alpage. Chez lui.