Réouverture des campings : une "délivrance" pour les professionnels et les clients de la Drôme

Les campings de la Drôme ont désormais le feu vert du gouvernement pour rouvrir leurs portes aux visiteurs dès ce mardi 2 juin. Si certains campings n’ont pas encore eu le temps d’enregistrer des réservations, d’autres ont pu accueillir les premiers clients de la saison.
Christine et Jean-Louis sont les premiers clients de ce camping de Dieulefit (Drôme).
Christine et Jean-Louis sont les premiers clients de ce camping de Dieulefit (Drôme). © France 3
Le mardi 2 juin a sonné comme une délivrance pour le camping "Le domaine provençal" à Dieulefit (Drôme). Alors que la saison devait commencer le 16 mars, à la veille du confinement, l’inquiétude et l’inconnue sur la date de réouverture étaient grandes ces dernières semaines.

L’accueil des premiers vacanciers de la saison ce mardi a vite soulagé le propriétaire de l’établissement, Denis Jouve, "on était impatient de rouvrir. Deux mois et demi à attendre, à tourner en rond dans le camping, à ne pas savoir ce qu’on allait faire du personnel… Vraiment on est content", sourit-il.

La réouverture de son camping, Denis Jouve l'a doit en partie à une clientèle venue des villes alentours, en quête d’espace et de nature. Six emplacements sont déjà occupés depuis ce mardi matin.

"On change d’air " lâche William, "même si on habite à Romans-sur-Isère et qu’on n’est qu’à une heure et quart de route, on se sent quand même en vacances. On est quand même libéré de tout ce poids."

"Je pense que tous les citadins doivent penser la même chose", renchérit Michaëlle, originaire de Lyon. "On a vraiment besoin d’air. Et puis, ici, l’air est particulièrement reposant, donc c’est très agréable."


Une réouverture retardée pour d’autres campings

Mais ce camping fait figure d'exception dans la Drôme. La grande majorité des établissements ne rouvrira que dans une à deux semaines. Le temps de mettre en place les mesures sanitaires et surtout, d'enregistrer des réservations.

"Clairement, les choses se mettent en place petit à petit. Mais, il ne faut pas oublier une chose : la crise qu’on a vécue fait qu’on n’a eu aucune réservation sur le mois de juin", rappelle Jean-Paul Goy, président de la fédération départementale (Drôme) de l’hôtellerie de plein-air. "Donc, bien sûr, qu’on va commencer à rouvrir pour des camping-cars qui passent, etc. Mais ça ne va pas être la foule dès le démarrage", prévient-il.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société vacances sorties et loisirs loisirs coronavirus - confinement : envie d'évasion