• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

“De la colère dans le cathéter” : la chanson du personnel des urgences de Valence fait le buzz

© Yaëlle Marie/ France 3 Rhône-Alpes
© Yaëlle Marie/ France 3 Rhône-Alpes

Dans la Drôme, le personnel du service des urgences de l'hôpital de Valence a tout récemment publié une chanson qui fait un carton sur les réseaux sociaux. Un SOS musical après la journée de mobilisation du 26 mars et la grève entamée le lendemain. 

Par Dolores Mazzola

Sur un air de "Trois Cafés Gourmands" (À nos souvenirs), la chanson avait été écrite pour les besoins de la manifestation de mardi 26 mars du personnel des urgences de l'hôpital de Valence. Une manifestation qui avait rassemblé près de 200 manifestants. La mobilisation avait obtenu le soutien de nombreux gilets jaunes. La journée de mobilisation qui a été suivie d'une grève illimitée.

En deux jours, le clip enregistré et diffusé par le personnel des urgences du centre hospitalier de Valence fait un véritable carton. La chanson diffusée sur les réseaux sociaux a enregistré en deux jours plusieurs centaines de milliers de fois. 

Aujourd'hui, l'enregistrement du clip et sa diffusion sur les réseaux sociaux font le buzz. "Entendez notre peine ... Y a d'la colère dans le cathéter", la chanson est un véritable SOS du personnel qui dénonce aussi une dégradation des conditions de travail. Un refrain qui résume le profond malaise du personnel médical et infirmier de ce service hospitalier confronté à un plan d'économie et à une annonce de suppressions de postes à partir du 1er mai. Un clip qui ne laisse pas indifférent. La vidéo a été partagée par des centaines de milliers d'internautes. Ce vendredi, on comptait plus de 14 000 partages. 

 

Un précédent dans la Loire : mobilisation payante

Il y a un peu plus d'un an, à Saint-Chamond, la mobilisation du personnel pour sauver la maternité de l'Hôpital du Gier avait été payante. Les infirmières avait enregistré et publié une chanson qui avait cartonné sur les réseaux. La maternité avait failli fermer faute de gynécologues obstétriciens. Des medécins avaient répondu à l'appel lancé par le personnel.

Sur le même sujet

Infatigable chef Raoni venu défendre la forêt d'Amazonie à Lyon

Les + Lus