• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Valence : mobilisation de soignants et de gilets jaunes contre le plan d'économies de l'hôpital

© Yaëlle Marie/ France 3 Rhône-Alpes
© Yaëlle Marie/ France 3 Rhône-Alpes

En déficit de près de 8 millions d'euros, le centre hospitalier de Valence prévoit une cinquantaine de suppression de postes. 250 soignants ont manifesté ce mardi 26 mars au centre hospitalier de Valence où se tenait un conseil de surveillance de l'hopital. 

Par Myriam Figureau

Le conseil de surveillance du centre hospitalier de Valence, réuni ce mardi 26 mars, a du avoir un peu de mal à se concentrer. L'organisme de décision de l'hopital devait entériner un plan de retour à l'équilibre prévoyant une cinquantaine de suppression de postes à partir du 1er mai, en majorité des dépârts à la retraite non-remplacés et des postes de contractuels supprimés. Une réforme qui entrainerait une fusion de services comme la chirurgie et la médecine et même des fermetures de lits, selon l'intersyndicale SUD, FO et CGT.

Les syndicats représentatifs du personnel soignant s'inquiètent d'une nouvelle dégradation des conditions de travail et de l'accueil des patients, déjà problématiques. Ils estiment actuellement à au moins 1 heure la 1ere prise en charge des patients adultes aux urgences et à 18 jours l'absence d'une équipe médicale au complet pour le mois de mars 2019. 

Une cinquantaines de salariés accompagnés de gilets jaunes ont envahi les bureaux de l'administration, demandant à être reçus par la direction.Comme l'a constaté Yaëlle Marie de France 3 Rhône-Alpes
 


Une grève illimitée des urgences est prévue à partir de 8h mercredi 27 mars.
 
En décembre dernier la cour régionale des comptes avait épinglé la gestion du centre hospitalier. La direction avait multiplié par 2 son recours à l'intérim notamment pour des médecins, payés le plus souvent plus cher que les titulaires. 

Le reportage de Yaelle Marie et Stephane Hyvon :  




 

Sur le même sujet

Clermont-Ferrand : dites au revoir aux pailles en plastique

Les + Lus