Les employés communaux de Grenoble manifestent contre la "casse du service public"

Une trentaine d'employés territoriaux manifestaient ce mardi 24 janvier devant la mairie de Grenoble, notamment contre le "plan de sauvegarde" 2016-2018, qu'ils accusent d'être un plan d'austérité visant à réduire les effectifs.

Une trentaine d'agents territoriaux se sont rassemblés ce mardi après-midi devant la mairie de Grenoble, à l'occasion des vœux du maire aux employés municipaux.

Les manifestants protestaient contre le "plan de sauvegarde" 2016-2018 lancé par la municipalité dans le but de réaliser des économies de 14 millions d'euros.

Un plan d'austérité, selon eux et notamment Chérif Boutafa, le délégué syndical FO des agents territoriaux de la ville, pour qui "le maire et la collectivité ont décidé de réduire le nombre d'agents au niveau de la mairie de Grenoble et en réduisant le nombre d'agents ils permettent ainsi à des sociétés privées de remplacer les services techniques".

Des fermetures de bibliothèques


Bibliothèques, maisons des habitants, "il y a beaucoup d'établissements qui vont peut-être fermer, et il y en a qui ont fermé d'ailleurs". Le délégué syndical évoque d'ailleurs des "départs à la retraite, d'invalidité, de maladies, de longues maladies qui ne seront pas remplacés."

Le maire et les élus de la majorité, eux, entendent recentrer l'action municipale en misant sur les compétences internes dans les services concernés (réseau de bibliothèques, manifestations culturelles, fonctionnement de l'administration...).

Le maire Éric Piolle justifie ces mesures par le haut niveau des impôts et la baisse des dotations de l'État.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité