• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Haute-Loire : tournage d'un film sur la vie d’un des derniers rescapés des camps de la mort

Joseph Nonnenmacher, 94 ans, livre le récit de sa vie dans les camps de concentration au vidéaste Adrien Gates. / © G.Rivollier/ France 3 Auvergne
Joseph Nonnenmacher, 94 ans, livre le récit de sa vie dans les camps de concentration au vidéaste Adrien Gates. / © G.Rivollier/ France 3 Auvergne

Joseph Nonnenmacher a 94 ans et vit en Haute-Loire. Il a passé 18 mois de sa vie dans les camps de concentration. Il est sans doute l'un des derniers rescapés de cette époque encore en vie. Un amateur de photo et de vidéo a décidé de recueillir son témoignage et de lui consacrer un film.

Par Alexandre Rozga

Joseph Nonnenmacher a 94 ans. Il est né le 14 aout 1924 à Drusenheim en Alsace et réside à Brives-Charensac (Haute-Loire). Il est l'un des derniers rescapés des camps de la mort encore en vie. Adrien Gates, lui, est amateur de photo et de vidéo, passionné d’histoire de la seconde guerre mondiale. Entre les deux hommes, la même volonté d'accomplir un devoir de mémoire pour ne jamais oublier.

Le récit d'une vie dans les camps de la mort 

L’ancien déporté est un ami des grands-parents d'Adrien Gates. Alors l’idée de recueillir son témoignage, de reconstituer son parcours et d’en faire un film est née naturellement. « Je voudrais vraiment partir du début de la guerre, en septembre 1939, quand il a été obligé de quitter la zone frontalière avec l’Allemagne et de se réfugier vers Limoges à Saint Léonard de Noblat, après direction les camps de concentration Buchenwald et Dora , des lieux clés de son histoire, jusqu’à son retour en France, tout en incluant des images d’archives, des images nouvelles sur tout ce parcours là » explique le vidéaste.
Joseph Nonnenmacher passera 18 mois de sa vie dans les camps de la mort, puis plusieurs semaines à marcher en Tchécoslovaquie, avant de vivre enfin la Libération.

Sur le même sujet

 Le 12/13 Rhône-Alpes recevait ce mercredi midi Gaëtan Muller. 

Les + Lus