• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Une marche pour un village de l’entraide pour les sapeurs-pompiers à Dunières en Haute-Loire

Henri Durieux est reparti pour faire avancer son projet de village de l'entraide pour les sapeurs-pompiers / © Gérard Rivollier - France 3 Auvergne
Henri Durieux est reparti pour faire avancer son projet de village de l'entraide pour les sapeurs-pompiers / © Gérard Rivollier - France 3 Auvergne

Henri Durieux, ancien pompier volontaire de Haute-Loire, a repris le 29 septembre son sac à dos pour recueillir des fonds pour un projet qui lui tient à cœur : construire un centre de vacances pour les pupilles et les familles de sapeurs-pompiers et pour les myopathes.
 

Par Cyrille Genet

En 2015, Henri Durieux avait déjà effectué un millier de kilomètres à pied en Haute Loire pour la même cause : construire à Dunières un village de l’entraide destiné à l’accueil et au repos des sapeurs-pompiers.

Cette fois, il se rend dans les Pyrénées. Un périple solitaire de près de deux mois de marche : "il y a 56 étapes et ça représente 1545 kilomètres. C’est assez physique. Mais ça reste de la marche, moi je crois que c’est surtout une histoire de volonté".

En chemin, il a prévu de rencontrer les responsables des Unions départementales des pompiers dans une douzaine de départements pour leur présenter le projet. "Je me suis rendu compte pendant ma carrière de sapeur-pompier on avait tendance un petit peu à oublier les sapeurs-pompiers qui étaient en difficulté, soit par accident, soit un décès dans une famille. Je me suis dit pourquoi pas un village de vacances pour repenser à ces sapeurs-pompiers".

Henri Durieux a une idée précise de ce village et de son architecture. Pour réunir les 5 millions d’euros nécessaires à sa construction, il va s’arrêter en chemin dans les Unions départementales des sapeurs-pompiers, à commencer par celle voisine du Puy-en-Velay en Haute-Loire. "On y croit un peu tous parce que ça a démarré autour de Dunières" dit le Lieutenant Jean Pestre, Président de l’Union régionale des Sapeurs-Pompiers d’Auvergne. "Ça s’est écarté sur la Haute-Loire, ça prend des proportions aujourd’hui beaucoup plus importantes avec un périple que va faire Henri sur le territoire national, donc je crois que l’on ne peut que y croire, l’encourager et on va croiser les doigts".

A raison d’une trentaine de kilomètres par jour, Henri Durieux va traverser la Lozère, le Gard et descendre jusqu’au Pyrénées et devrait rentrer en Haute-Loire fin octobre Il envisage ensuite d’autres randonnées partout en France.
 
Marcher pour les pompiers
1545 kilomètres à pied pour récolter des fonds pour construire un village de l’entraide. Intervenants : Henri Durieux, ancien pompier volontaire ; le lieutenant Jean Pestre, Président de l’Union régionale des Sapeurs-Pompiers d’Auvergne. - Reportage : G. Rivollier, E. Monnier. Montage : G Malfray.

 

Sur le même sujet

Abattage des platanes malades à Grenoble

Les + Lus