PHOTOS. Passionné, il met en scène des Playmobil dans les plus beaux décors d'Auvergne

Depuis cinq ans, David Mergoil, passionné de photographies, met en scène des Playmobil dans différents lieux de Haute-Loire pour ensuite prendre ses plus beaux clichés.

Pour David Mergoil, originaire d'un petit village de Haute-Loire, la passion pour la photographie, c'est depuis l'adolescence. Il a commencé à prendre ses premiers clichés en argentique à sa majorité. Des photos de rallye, de paysage, du "light painting" puis la quarantaine passée... il s'est mis aux Playmobil.

 

"L'idée est venue des réseaux sociaux"

Cet engouement pour la photographie, il l'a très vite transmise à ses enfants, qui ont aujourd'hui 13 et 16 ans. L'idée de mettre en scène ces petites figurines en plastique, connues de tous, est venue en regardant les réseaux sociaux. "Je suis tombé sur des photos qui mettaient en scène des soldats de plomb, j'ai trouvé ça original et j'en ai parlé à mes enfants", raconte David Mergoil, imprimeur au Puy-en-Velay.

Ni une, ni deux, les Playmobil étaient déjà sortis. Dans la cuisine, dans le salon, toutes les pièces de la maison ont servi de décors pour les petites mises en scène imaginées par les enfants de David. "On a posté nos photos sur Facebook et ça a commencé à beaucoup plaire donc on a continué mais cette fois-ci à l'extérieur. À chaque fois qu'on sortait, on emmenait les Playmobil et on essayait de trouver de jolis endroits pour prendre nos plus beaux clichés", confie le passionné.

Son fils et sa fille ont grandi mais David a gardé son âme d'enfant et a continué cette aventure. "Je parcours la Haute-Loire, et parfois l'Ardèche, avec mes petites figurines dans la poche. Avant je me promenais et c'était du hasard, maintenant avant de partir je réfléchis à ma mise en scène et à l'endroit où j'aimerais poser mes Playmobil". Après une installation qui dure environ une heure, David prend son appareil photo en main, et clac ! 

Sur son Instagram, les adeptes peuvent découvrir tous ses clichés, plus originaux, les uns que les autres. Certains Auvergnats reconnaîtront même quelques endroits de leur région, comme le château de Polignac.

Le week-end dernier, David s'est rendu aux Estables pour emmener ses Playmobil faire du chien de traîneau. "Je voulais faire ces mises en scène dans la neige depuis le début de l'hiver. Ce week-end, il y avait de la neige et des éclaircies donc j'en ai profité".

Avec ses plus de 500 Playmobil – achetés en occasion — ce passionné n'a pas fini de surprendre sa petite communauté.