Les accidents de "vol libre" en forte hausse en Haute-Savoie

Depuis quelques années, la démocratisation des sports de montagne s'accompagne d'une augmentation des accidents. Et cette évolution est particulièrement marquée pour le vol libre. Depuis le début du déconfinement, en Haute-Savoie, 15 accidents graves sont à déplorer. 5 personnes sont décédées. 
photo d'illustration
photo d'illustration © Damien Borrelly / France 3 Alpes
Randonnée, parapente, deltaplane, via ferrata, VTT de descente, baignade en milieu naturel, sport d’eau vive… La Haute-Savoie est une terre de sport nature exceptionnelle. De plus en plus de pratiquants s’adonnent à ces activités particulièrement grisantes mais sans y être préparé (mauvais matériel, condition physique inadaptée…) et de plus en plus sont victimes d’accidents graves. Cette évolution est particulièrement marquée pour le vol libre.

Depuis le début du déconfinement, le 11 mai dernier, 15 accidents graves sont à déplorer en vol libre, faisant 5 morts. L'accident le plus marquant étant celui qui s'est déroulé le 14 juillet dernier à la Chapelle-d'Abondance. Un moniteur et son client se sont tués avec un parapente bi-place. Leur voile en torche, ils ont chuté sur près de 300 mètres avant de s'écraser sur le toit d'une ferme. Le matériel utilisé "trop usé" serait à l'origine du drame selon un expert.

Sur les trois premières semaines de juillet dans le département, les accidents de vol libre ont doublé par rapport à la même période de l'an passé. Passant de 22 accidents en 2019 à 42 cette année. La préfecture de la Haute-Savoie appelle à la prudence "encore plus cette année après un arrêt de plus de deux mois dû au confinement".

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vol libre sport faits divers sécurité société