5 repreneurs potentiels pour Alpine Aluminium... mais une audience de nouveau reportée au tribunal d'Annecy

Le directeur d'Alpine Aluminium, Grégoire Hamel, au tribunal de commerce d'Annecy / © France 3 Alpes
Le directeur d'Alpine Aluminium, Grégoire Hamel, au tribunal de commerce d'Annecy / © France 3 Alpes

Les salariés de la société Alpine Aluminium de Cran Gevrier en Haute-Savoie toujours dans l’attente d’un repreneur. Le tribunal de commerce d’Annecy qui devait statuer, ce mardi 5 novembre 2019, sur les offres de reprise de l’entreprise a reporté l’audience.
 

Par AH avec Marion Feutry

Un coup dur pour les salariés d'Alpine Aluminium à Cran Gevrier, en Haute-Savoie. Dans l'attente d'un repreneur depuis le 1er août dernier, date de placement de l'entreprise en redressement judiciaire, il vont encore devoir se montrer patients. Le tribunal de commerce d'Annecy, qui devait statuer ce mardi sur les offres de reprise, a reporté l'audience au 12 novembre prochain.
 

Une meilleure offre à l'origine du report


Le tribunal de commerce d’Annecy a reporté l’audience pour une bonne raison. L’un des 5 repreneurs potentiels d’Alpine Aluminium a fait une amélioration de son offre hors délai. La procédure exige un report pour permettre aux autres candidats de modifier leurs propositions s'ils le souhaitent.

Alors si le report de cette audience, cruciale pour l’avenir de l’entreprise, est difficile pour les salariés, il n’est pas forcément mauvais signe.
 

Une lumière au bout du tunnel ?


Il y a peut-être une lumière au bout du tunnel. Le directeur de l’entreprise, Grégoire Hamel veut y croire. Car, parmi les 5 offres de reprise, trois reprennent la totalité des salariés, ce qui est une priorité. Et puis, parmi ces offres, il y a des gens proche du métier voire pleinement dedans.

"Pour nous, c’est vraiment encourageant", a déclaré Grégoire Hamel au micro de Marion Feutry ce mardi, "donc il faut encore attendre ce qui est pénible pour les salariés mais on a un dossier qui normalement devrait bien se terminer."
 
Grégoire Hamel Directeur Alpine Aluminium

"Après" tempère-t-il, "il faut valider la crédibilité de ces offres, savoir si le financement est sérieux et surtout s’ils vont être capables de faire les investissements indispensables à l’entreprise."

Aujourd’hui Alpine Aluminium estime à 10 millions d’euros le montant de l’investissement nécessaire pour relancer l’activité.

Investissement que la SCOP créée en 2015 n’était pas en mesure de faire et ce malgré une activité en croissance et un carnet de commande bien rempli.
 

Sur le même sujet

Les + Lus