Haute-Savoie : entre mythes et légendes, l'histoire du lac d'Annecy racontée autrement dans un livre

Publié le
Écrit par A.B avec Olivia Boisson

L'ouvrage "Le lac d'Annecy, sur les traces de ses légendes", disponible mi-décembre, rassemble onze histoires extraordinaires autour du lac d'Annecy. Rencontre avec son auteure, Nicole Gilloz-Mathis.

Le lac d'Annecy, avec sa nature préservée, son eau bleue ou encore son roc de Chère, est un écrin propice aux mythes et aux légendes. Une de ses grandes admiratrices, Nicole Gilloz-Mathis, lui a dédié un ouvrage, Le lac d'Annecy, sur les traces de ses légendes, qui raconte, avec plein de poésie, l'histoire de ce lieu.

Après un long travail de recherche, cette habitante de Talloires, en bord de lac, est parvenue à rassembler onze légendes : "J'ai scruté les bibliographies du 19e siècle, des archives, etc... Et j'en ai donc trouvé onze. Mais il y'en a certainement d'autres. Peut-être, elles n'ont pas été écrites et ont été perdues. Mais, mon idée était aussi de sauvegarder cette mémoire."

Des origines divines ?

Une des histoires qu'elle raconte concerne l'origine du lac. Nicole Gilloz-Mathis raconte : "En des temps immémoriaux, Dieu confia à trois anges, la mission de veiller sur l'une des merveilles de sa création : les Alpes du Nord. Un jour, cependant, Dieu décida de confier à ses gardiens célestes, la surveillance d'autres contrées moins paisibles. Les anges, qui ne se lassaient pas d'admirer, chaque jour, si belle nature eurent le cœur brisé d'abandonner tant de beauté."

"Chacun d'eux versa une seule larme qui, en tombant sur le sol, se transforma aussitôt en trombe d'eau, gonflant torrents et ruisseaux jusqu'à inonder l'écluse profonde. Ainsi, naquirent les trois plus grands lacs alpins du futur pays de Savoie, le lac d'Annecy, celui du Bourget et le Léman", poursuit-elle.

L'histoire de Saint-Germain

"Ce lac m'inspire beaucoup de légendes et d'émotions", confie cette Haut-Savoyarde. Habituée du paysage depuis sa naissance, elle raconte également les histoires légendaires de personnalités locales, comme celle de Saint-Germain, un moine bénédictin fondateur au 11e siècle de l'Abbaye de Talloires :

"Saint-Germain est un moine né en Flandre. Il a été envoyé par la reine de Bourgogne à Talloires pour y fonder un prieuré. Ce serait le premier prieur de Talloires. Il est devenu un ermite et se serait rendu dans une grotte autour du lac pour méditer. Il y aurait vécu 40 ans tout en continuant de pratiquer les offices à l'abbaye", raconte l'auteure.

Elle continue : "Tous les jours, il devait emprunter des chemins assez abrupts pour descendre." Mais, à un âge avancé, il ne pouvait plus emprunter ces sentiers : "Il a reçu l'aide des anges, qui l'ont emmené tous les jours à l'abbaye. Il sautait dans le vide, juste à l'extérieur de la grotte, pour rejoindre l'abbaye, porté par les anges."

Épaulée par son compagnon, Nicole Gilloz-Mathis a édité elle-même son ouvrage. Illustré par un peintre chambérien, il devrait être disponible mi-décembre.