• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Haute-Savoie : l'homme qui transportait sa femme morte dans son coffre mis en examen pour assassinat

Le mis en cause avait été interpellé à Doussard (Haute-Savoie) dimanche avec le cadavre de sa femme dans le coffre de sa voiture. / © Google Maps
Le mis en cause avait été interpellé à Doussard (Haute-Savoie) dimanche avec le cadavre de sa femme dans le coffre de sa voiture. / © Google Maps

L'homme qui avait été interpellé en Haute-Savoie alors qu'il transportait la dépouille de sa femme dans une valise placée dans le coffre de sa voiture a été mis en examen mardi 20 août, annonce le parquet d'Annecy.

Par M.D. avec AFP

L'homme avait été interpellé à Doussard (Haute-Savoie) alors qu'il transportait le cadavre de sa femme dans son coffre de voiture avec ses enfants sur la banquette arrière. Placé en garde à vue dimanche, le suspect a été mis en examen pour assassinat mardi 20 août, annonce le parquet d'Annecy.
 

Âgé de 45 ans, le mis en cause était en concubinage avec la victime, âgée de 37 ans. "Il a utilisé son droit au silence durant toute la garde à vue et livré une version peu compréhensible devant le juge d'instruction", a précisé le parquet. Il faisait l'objet d'un avis de recherches émis par la police quand il a été arrêté en pleine nuit sur cette commune riveraine du lac d'Annecy.

 

Pas d'antécédents de violences


L'enquête de la police judiciaire commence seulement. Donc à ce stade selon le parquet, il n'y a "aucune certitude" permettant de répondre aux questions "où ? quand ? comment ?" a eu lieu le crime. L'homme n'avait par le passé fait l'objet d'aucun signalement pour des antécédents de violence, et n'était pas connu de la justice.

L'interpellation a été effectuée par les gendarmes dimanche vers 5 heures du matin. Lors de l'interpellation de leur père, les deux enfants du couple, âgés de 6 et 9 ans, se trouvaient sur la banquette arrière du véhicule, endormis. La famille rentrait d'Italie et regagnait la Haute-Savoie.

En 2018, 121 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-compagnon, soit une tous les trois jours, selon le ministère de l'Intérieur. Selon un décompte réalisé par l'association "Féminicides", 93 crimes de ce type ont été commis depuis le début de l'année.

 

Sur le même sujet

in : la 33e édition du Mondial du Quad se prépare à Pont-de-Vaux

Les + Lus