Haute-Savoie : le désarroi des proches de Maryline Sescousse, disparue depuis deux semaines

Publié le
Écrit par J.M

Maryline Sescousse a disparu depuis le 16 août dernier à Ville-la-Grand, en Haute-Savoie. Âgée de 63 ans, elle souffre de dégénérescence fronto-temporale, une maladie proche de l’Alzheimer. Ses proches mettent tout en œuvre pour la retrouver.

Cela fait maintenant 17 jours que ses proches sont sans nouvelle d’elle. Maryline Sescousse a disparu le 16 août dernier alors qu’elle devait se rendre à un rendez-vous médical. Un taxi la dépose devant la clinique des Vallées à Ville-la-Grand, en Haute-Savoie, mais le portail est fermé. Le taxi s’est trompé, c’est à l’entrée opposée qu’elle devait se rendre. Un détail lorsque l’on possède toutes ses facultés, mais Maryline Sescousse souffre de dégénérescence fronto-temporale, une maladie proche de l’Alzheimer.

C’est le taxi, revenu la chercher quelques heures plus tard qui donne l’alerte : "Dès lors que l’on a été prévenu de sa disparition, on est monté sur Annemasse, on a cherché aux alentours. On s’est concentrés sur la zone et on a cherché jusqu’à 3 heures du matin. On était à pied, on a fouillé AnnemasseVille-la-Grand autant que possible," explique son fils David Sescousse au micro de France 3 Alpes. 

Le lendemain, la police d’Annemasse lance un appel à témoins : "Maryline mesure 1m65, elle est âgée de 63 ans et est de corpulence assez forte. Le jour de sa disparition, elle était vêtue d’un tee-shirt orange d’un pantalon rouge et portait un sac à dos gris."

La famille a fait également appel à une brigade cynophile, en vain. Aujourd’hui, partout dans l’agglomération, des affichettes signalent sa disparition. Ses proches ont également partagé des publications sur les réseaux sociaux, avec un seul message : "Le plus sage est d’appeler les secours et de rester à proximité d’elle. Il ne faut pas la perdre de vue parce que si elle est dans la nature, elle vagabonde et elle peut partir partout. Aujourd’hui, le travail de diffusion que l’on fait, c’est pour que quelqu’un la reconnaisse et reste auprès d’elle," demande son fils.

Aujourd’hui, la zone de recherche s’est étendue à la région d’Annecy et d’Aix-les-Bains. Si vous disposez d’une quelconque information, la police d’Annemasse vous demande d’appeler les enquêteurs du groupe atteintes aux personnes au 0457260200.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité