Coronavirus : dix-neuf décès liés au Covid-19 dans deux Ehpad de Haute-Savoie

Cinq résidents de l'Ehpad "Le Verger des Coudry" sont morts du coronavirus. / © Google Maps
Cinq résidents de l'Ehpad "Le Verger des Coudry" sont morts du coronavirus. / © Google Maps

Dix-neuf résidents d'Ehpad sont morts des suites du Covid-19 en Haute-Savoie, selon un bilan établi ce mercredi. Le directeur des deux établissements concernés, en manque de personnel, lance un appel aux volontaires.

Par Margot Desmas

Le bilan du nouveau coronavirus ne cesse de s'alourdir en Haute-Savoie. Dans ce département qui a été l'un des premiers foyers de l'épidémie en France, dix-neufs résidents d'Ehpad infectés par le Covid-19 ont trouvé la mort, a-t-on appris mercredi 1er avril. Quatorze décès sont survenus dans l'établissement de Sillingy, déjà touché depuis plusieurs semaines, et cinq dans l'Ehpad "Le Verger des Coudry" à Cervens, selon Eric Lacoudre, le directeur des deux établissements qui confirme une information du Dauphiné Libéré.

"Dès qu'un cas est confirmé, on sait malheureusement, par expérience, qu'il y aura entre quatre et cinq décès par semaine", constate-t-il. Les victimes sont des résidents âgés de 85 à 90 ans qui avaient présenté des symptômes comme de la fièvre et de la somnolence. "Les premières victimes (du coronavirus) sont les personnes âgées dépendantes", ajoute Eric Lacoudre, redoutant un lourd bilan dans les Ehpad suite à la crise sanitaire.

L'Ehpad de Sillingy entre, lui, dans sa quatrième semaine après la confirmation du premier cas de Covid-19 et "on n'a toujours pas le sentiment d'être en train de battre le virus", déplore le directeur. Un décès a encore été constaté ce mercredi matin, et des nouveaux cas sont suspectés.

 

"On peut encore sauver des vies"


Sur les deux établissements dirigés par M. Lacoudre, il y aurait pas moins d'une quarantaine de résidents infectés par le nouveau coronavirus. "On peut encore sauver des vies en évitant que le virus se propage" au sein des établissements pour personnes âgées dépendantes, plaide-t-il.

Ces deux Ehpad touchés par la maladie souffrent également d'un manque de personnel. Eric Lacoudre lance donc un appel aux volontaires qui pourraient venir "travailler une journée par-ci par-là" en renfort dans une période où "le surcroît d'activité est énorme". Les personnes souhaitant se porter volontaire peuvent se rendre sur le site mis en place par le gouvernement : www.renfort-covid.fr

 

Sur le même sujet

Les + Lus