Covid-19 : la Suisse raccourcit à 5 jours la durée de quarantaine

Publié le Mis à jour le
Écrit par M.D. avec AFP
Le gouvernement suisse a annoncé le 12 janvier réduire la durée de quarantaine pour les patients Covid, mais souhaite prolonger les mesures de restriction.
Le gouvernement suisse a annoncé le 12 janvier réduire la durée de quarantaine pour les patients Covid, mais souhaite prolonger les mesures de restriction. © FABRICE COFFRINI / AFP

La durée d'isolement des patients Covid et la quarantaine des cas contacts va être réduite à 5 jours en Suisse sous certaines conditions. Mais les restrictions en place pourraient être prolongées face à la vague Omicron.

Une quarantaine raccourcie, mais des restrictions prolongées. La durée d'isolement des patients atteints du Covid-19 et la quarantaine des cas contacts va être réduite à cinq jours en Suisse, a annoncé le gouvernement mercredi 12 janvier. Mais l'exécutif souhaite prolonger de deux mois les restrictions instaurées mi-décembre face à l'envolée des cas.

La durée d'isolement des patients Covid était auparavant de 10 jours en Suisse. Son abaissement à cinq jours prendra effet dès jeudi, a indiqué le Conseil fédéral dans un communiqué. Pour pouvoir sortir de l'isolement, il faudra ne plus présenter aucun symptôme depuis 48 heures, comme c'est déjà le cas.

La quarantaine des cas contacts est également ramenée à cinq jours. Depuis janvier, plusieurs cantons avaient déjà ramené cette quarantaine à sept jours. Elle est par ailleurs limitée "aux personnes qui font ménage commun ou ont eu un contact comparable, étroit et régulier avec une personne testée positive". En sont exemptées les personnes guéries ou vaccinées depuis moins de quatre mois.

"Cette diminution de la durée d'isolement et de quarantaine s'explique par le variant Omicron, qui présente un laps de temps plus court entre la contamination et la période de contagion", affirme le gouvernement.

Mesures anti-Covid prolongées ?

Face à la cinquième vague de Covid-19 et afin de limiter les contagions liées à Omicron, la Suisse a décidé le 17 décembre de limiter l'accès à l'intérieur de certains établissements aux seules personnes vaccinées ou guéries, de restreindre le nombre de participants aux réunions privées, de rendre le télétravail obligatoire et de renforcer l'obligation de porter le masque.

Ces mesures devaient prendre fin le 24 janvier. Mais "au vu de la situation hospitalière qui reste tendue", le gouvernement propose de les reconduire jusqu'à fin mars. Afin de maintenir la reconnaissance du certificat Covid par l'Union européenne, le Conseil fédéral souhaite par ailleurs raccourcir la durée de validité de tous les certificats de vaccination de 365 à 270 jours.

Le "début de la fin" ?

Malgré ces restrictions, le gouvernement suisse tient à positiver. "On est peut-être à la veille d'un tournant qui pourrait être décisif avec le passage d'une phase pandémique à une phase endémique avec une immunité atteinte dans la population qui atteint des niveaux maintenant élevés", a déclaré le ministre de la Santé, Alain Berset, en conférence de presse.

"L'Omicron c'est peut-être le début de la fin - on ne le sait pas - de cette pandémie", a-t-il ajouté.

En prenant compte de la vaccination et des guérisons, le taux d'immunité des plus de 20 ans dépasse les 90 %, et atteint même 97 % pour les plus de 80 ans, a-t-il expliqué.

Le pays alpin, qui compte quelque 8,6 millions d'habitants, a enregistré plus de 12 000 morts du Covid-19 depuis le début de la pandémie, soit près de 139 décès pour 100 000 habitants. Quelque 67 % de la population est entièrement vaccinée, moins que dans d'autres pays d'Europe de l'Ouest.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.