Football, Coupe de France : à Rumilly, une vague de soutien à la veille des 1/2 finales face à l'AS Monaco

Le GFA Rumilly Vallières affrontera demain l'AS Monaco en demi-finale de Coupe de France. A la veille d'un match historique pour le petit club amateur de Haute-Savoie, habitants, commerçants et élus affichent leur soutien... en bleu.

Les joueurs du GFA après leur victoire en 1/4 de finale de Coupe de France face à Toulouse, le 20 avril 2021.
Les joueurs du GFA après leur victoire en 1/4 de finale de Coupe de France face à Toulouse, le 20 avril 2021. © Sylvain MUSCIO / MAXPPP

C’est une vague bleue qui déferle en ce moment à Rumilly. La commune de 15 000 habitants et sa voisine de Vallières se mettent aux couleurs de leur club de coeur. Maillots, banderoles et affiches fleurissent en signe de soutien envers le GFA Rumilly Vallières à la veille de la rencontre face à Monaco en demi-finale de Coupe de France.

 

« C'est l'euphorie »

Dans le centre-ville, la vitrine du salon de coiffure Imagina’tifs est soigneusement décorée de ballons bleus et de posters. La patronne, Magali Jarrier, avait déjà tout préparé deux jours après la victoire face à Toulouse en 1/4 de finale. Elle a même décidé de porter le maillot bleu durant le travail. La coiffeuse admet ne pas être une « grande supportrice » mais elle « suit un peu le foot » parce que son fils fait partie du club. 

Si elle a décidé d’afficher son soutien au GFA, c’est surtout parce que « ça fait du bien d’avoir le sourire, surtout en ce moment. Après des mois à n’entendre parler que du Covid, c’est super ce qui arrive ». Dans son salon, les clients « ne parlent que de ça ». « C’est l’euphorie », ajoute-t-elle. « Ce matin, je teignais les cheveux en bleu d’un des commentateurs du match ! »

Magali Jarrier, coiffeuse à Rumilly, avec Damien, commentateur de matchs pour la radio locale Ephémère.
Magali Jarrier, coiffeuse à Rumilly, avec Damien, commentateur de matchs pour la radio locale Ephémère. © Damien Borrelly - France 3 Alpes

 

Soutien virtuel

Et il n’y a pas que les commerçants qui se mobilisent derrière les Bleus du GFA. « Il y a vraiment une grosse ferveur », assure Bernard Vellut, l’un des quatre co-présidents du club. « Les gens ne peuvent pas venir au stade, alors ils se débrouillent autrement. Le club reçoit beaucoup de soutien virtuel, beaucoup de messages sur les réseaux sociaux. »

Pour encourager son équipe, la municipalité de Rumilly diffuse aussi des messages de soutien sur les panneaux lumineux de la ville. « Vous allez tout déchirer, je crois en vous », « Quel modèle pour nos jeunes, bravo ! », « On est tous avec vous pour une soirée magique »… Les habitants ont déposé une soixantaine de messages sur le site internet de la ville afin qu'ils soient diffusés dans les deux jours précédant la rencontre.

Rumilly met le club du GFA à l'honneur avant la demi-finale de Coupe de France.
Rumilly met le club du GFA à l'honneur avant la demi-finale de Coupe de France. © Damien Borrelly - France 3 Alpes

 

Ces derniers jours, de nombreuses manifestations de soutien sont apparues dans les rues. Une photo de l’équipe de six mètres par quatre a été affichée devant le Quai des Arts, l’équipement culturel de la ville. Des maillots géants ont été installés, et une trentaine de pancartes à l’effigie des joueurs ont pris place dans toute la ville ou sur des ronds-points peints en bleu pour l’occasion. 

Les élus de Rumilly et Vallières mais aussi les pompiers, les écoliers ou encore les maîtres-nageurs de la piscine n'ont pas hésité à se mettre en scène dans une vidéo, à l’initiative du service de communication de la ville de Rumilly. Ils félicitent le club pour ses récents exploits et l’encouragent pour la suite de la compétition. 

 

Le club amateur dans la lumière

Un engouement à la hauteur du parcours réalisé par le petit club amateur. Après avoir suscité la surprise en accédant aux quarts de finale, puis en battant Toulouse (Ligue 2) le 20 avril, les Haut-Savoyards, onzièmes de leur groupe de National 2, vont maintenant affronter le troisième club de Ligue 1, Monaco. « On est en train de vivre un truc extraordinaire », se réjouit Bernard Vellut.
 


« Hier soir à l’entraînement il y avait Canal +, France 2 et d’autres médias. On n’a pas l’habitude », confie le co-président. « Les joueurs sont sereins. Ils se prêtent aux interviews. On les sollicite pour signer des maillots, des cartes, un plâtre à un enfant, faire des vidéos. Et ils vivent ça tranquillement. Ils ne sont pas surpris, pas surexcités. C’est bien parce que ça ne leur met pas plus de pression que ça. C’est ce que je trouve exemplaire ».

Demain à 18h30, les habitants sont invités à former une haie d’honneur devant le Quai des Arts, au passage des joueurs dans le bus qui les acheminera au stade. Le coup d'envoi du match sera donné au Parc des Sports d'Annecy à 21h15. Une rencontre que beaucoup suivront à la télé, comme Magali, la coiffeuse de Rumilly. Son pronostic ? Une victoire du GFA. « De toute façon, tout le monde est persuadé qu'on va gagner ! »

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport coupe de france