Haute-Savoie : les travailleurs transfrontaliers pourront se rendre en Suisse sans test PCR

Jeudi 14 janvier, le Premier ministre Jean Castex a annoncé le retour d'un contrôle strict aux frontières avec test PCR obligatoire et isolement pour les voyageurs provenant d’un pays hors Union européenne. Les travailleurs transfrontaliers seront toutefois exemptés de ces obligations.

En Haute-Savoie, 1 actif sur 5 travaille à Genève, en Suisse.
En Haute-Savoie, 1 actif sur 5 travaille à Genève, en Suisse. © Grgory YETCHMENIZA/PHOTOPQR/LE DAUPHINE/MAXPPP

Les travailleurs transfrontaliers pourront-ils se rendre au travail en Suisse sans passer par la case test PCR ? La question n’était pas encore tranchée hier, lorsque le Premier ministre Jean Castex a annoncé de nouvelles mesures pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

Lors de sa conférence de presse, le gouvernement a annoncé que tous les voyageurs souhaitant se rendre en France en provenance d'un pays extérieur à l'Union européenne (UE) devront présenter un test négatif au Covid-19 avant de partir. Ces personnes devront également "s'engager sur l'honneur à s'isoler pendant sept jours une fois arrivées en France, puis à refaire un deuxième test PCR".

Matignon a ajouté que les travailleurs transfrontaliers seraient exemptés, sans plus de précision. La Suisse se trouvant dans l’espace Schengen mais hors Union Européenne, le doute pouvait subsister quant à la mise en place d’une dérogation.

 

80 000 travailleurs transfrontaliers

Alerté, Christian Monteil, président du Conseil départemental de Haute-Savoie, a immédiatement contacté le préfet pour s’assurer que les travailleurs employés en Suisse seraient bien concernés par cette dérogation. "80 000 travailleurs transfrontaliers passent la frontière tous les jours pour travailler à Genève, précise-t-il. En Haute-Savoie, cela représente 1 actif sur 5. Il faut absolument qu’ils puissent continuer à travailler".

Ce vendredi 15 janvier, au lendemain des annonces gouvernementales, le président du Conseil départemental a finalement obtenu gain de cause auprès du préfet : les Hauts-savoyards travaillant en Suisse devraient bien être exemptés des tests PCR et de l’isolement. "Je suis plutôt rassuré" se réjouit Christian Monteil.

Vers 14h, un nouveau rendez-vous avec le préfet devrait valider cette dérogation. Dans les prochains jours, le gouvernement précisera le protocole de contrôle qui sera appliqué dans les régions frontalières.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
suisse international coronavirus/covid-19 santé société transports économie