• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Un trafic de drogue impliquant une 50aine de personnes démantelé autour de Cluses (Haute-Savoie)

© Photo Gendarmerie
© Photo Gendarmerie

Mardi 26 et mercredi 27 novembre, une trentaine d'interpellations conduite par une centaine de gendarmes ont été menées sur une douzaine de communes du bassin clusien. Près d'une cinquantaine de personnes ont été mises en cause dans un trafic de stupéfiants établi il y a plusieurs années. 

Par Céline Aubert

Pour les gendarmes qui ont mené cette enquête, c'est l'aboutissement d'un travail débuté cet été. Ce trafic de stupéfiants sévissait apparemment depuis longtemps dans les quartiers "sensibles" des communes de la vallée de l'Arve, mais aussi de façon saisonnière dans les stations autour de Cluses. Le coeur de cible, les gros consommateurs et les consommateurs festifs. 

Démanteler ce réseau est une réelle satisfaction, car cela va permettre aussi de court-circuiter les problèmes en amont et en aval, les cambriolages destinés à financer l'achat de drogue en gros, et les problèmes de bagarre entre bandes pour le territoire...

Près d'une cinquantaine de personnes sont tombées dans les filets de la Compagnie de Bonneville et de Chamonix, au cours des interpellations qui ont été conduites simultanément à Cluses, à Bonneville, à Sallanches, mais aussi dans des communes plus isolées comme Les Carroz d'Arrache.

Au cours de ces perquisitions, les gendarmes ont mis la main sur d'importantes quantités de drogue de toutes sortes. Près de 2 kilos de cannabis sous forme de résine et d'herbe, plusieurs dizaines de grammes de cocaïne, des champignons hallucinogènes, et des drogues de synthèse de type gélules.... Ils ont également saisi plusieurs milliers d'euros et de francs suisses. 

Le réseau était constitué pour la plupart, de consommateurs qui étaient aussi des petits revendeurs à l'occasion. A sa tête, 4 hommes âgés d'une trentaine d'années. Le chef est un primo-délinquant, connu des services mais pas de la justice. Pour les quatre, le trafic a été retenu. 

Leur procès a été renvoyé au Tribunal Correctionnel au mois de mars. Le leader du groupe encourt jusqu'à dix ans de prison. 




Sur le même sujet

Opération de sécurité routière à Chambéry

Les + Lus