Mont Blanc : éboulements dans les Drus

Plusieurs milliers de mètres cubes de roche se sont effondrés ce week-end du 10 et 11 septembre dans les Drus.

video title

video title

Mont-Blanc : historique alpinisme dans les Drus

Alors que plusieurs éboulements se sont produits dans les Drus les 10 et 11 septembre, retour sur les grands noms de l'alpinisme qui s'y sont illustrés depuis la première ascension en 1878.

Ces éboulements n'ont fait aucune victime, mais ont provoqué un important nuage de poussière dans la vallée de Chamonix, selon la mairie. Une reconnaissance en hélicoptère a permis d'écarter la présence d'éventuelles victimes dans ce secteur fréquenté des alpinistes, a précisé le Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Chamonix.
 

 Deux éboulements ont eu lieu le dimanche 11 septembre, en milieu de matinée et en début d'après-midi ainsi que samedi, tous situés sur la face Ouest des Drus dont le point cuminant s'élève à 3.750 mètres, a précisé La Chamoniarde, société de prévention et de secours en montagne.


"C'était très impressionnant, il y avait beaucoup de poussière dans la ville", a raconté un secouriste, estimant qu'il s'agissait de l'un des plus importants éboulements de ces dernières années.


Les amplitudes thermiques de ces derniers jours seraient à l'origine des éboulements des roches de granit, selon La Chamoniarde. "En gelant, l'eau située dans les fissures écarte les roches de la paroi principale, puis lorsqu'elle fond, libère la roche devenue instable", a expliqué Eric Coursier, employé de la société.


D'importants éboulements ont déjà eu lieu en 1997, 2003 et 2005. Le dernier écroulement estimé à plus de 250.000 m3 avait provoqué la disparition du célèbre pilier Bonatti, lui aussi situé dans les Drus.