Intempéries : un pompier meurt lors d'une intervention dans le Val d'Aoste, deux personnes disparues en Italie

Les intempéries, qui ont durement frappé le nord de l'Italie dans la nuit de vendredi à samedi, ont causé la mort d'un pompier volontaire de 53 ans dans le Val d'Aoste. Deux personnes sont également portées disparues.
Le nord de l'Italie a été touché par d'importantes intempéries, causant la mort d'un pompier volontaire dans le Val d'Aoste.
Le nord de l'Italie a été touché par d'importantes intempéries, causant la mort d'un pompier volontaire dans le Val d'Aoste. © Gressoney Monte Rosa / Facebook
Un mort et deux disparus, c'est le bilan des inondations qui ont touché le nord de l'Italie dans la nuit de vendredi à samedi 3 octobre. Les intempéries ont frappé la Lombardie, la Vénétie et la Ligurie, région limitrophe des Alpes-Maritimes où neuf personnes sont portées disparues après des pluies diluviennes et des crues soudaines causées par la tempête Alex.

Un pompier volontaire est mort au cours d'une intervention dans le Val d'Aoste où "plus de 800 interventions" ont été réalisées par les secours, selon le sous-secrétaire du ministre de l'Intérieur italien. L'homme de 53 ans est décédé à cause de la chute d'une branche alors qu'il intervenait pour sécuriser des arbres à Arnad, selon le quotidien La Repubblica (en italien). De nombreuses routes demeurent fermées à la circulation dans le Val d'Aoste, notamment à cause de glissements de terrain.

Au cours des dernières heures et un homme de nationalité italienne est également porté disparu à la frontière franco-italienne, près du tunnel routier de Tende. Une autre personne recherchée dans le Piémont.
 
 

Venise sous les eaux


Alors que le coeur de Venise devrait être submergé dans la journée, habitants et touristes convergent pour observer l'"acqua alta", une marée haute anormale inondant des dizaines de boutiques et hôtels ainsi que la fameuse place Saint-Marc. La montée des eaux, dont le pic est attendu à la mi-journée, devrait être limitée par un nouveau système de digues mobiles. La cote est estimée à 1,35 mètre, contre 1,87 m l'an dernier en novembre, une des mesures les plus hautes jamais enregistrées.
 
Le projet MOSE (Moïse en italien, Module expérimental électromagnétique) est un système d'ingénierie complexe permettant "l'imperméabilisation" de la Sérénissime grâce à 78 digues placées aux points d'entrée de la lagune. Il s'agit d'un réseau de caissons remplis d'eau, censés pouvoir se relever en 30 minutes, pour créer une barrière capable de résister à une montée des eaux de trois mètres au-dessus de la normale.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
italie international intempéries météo faits divers