Après le confinement, le Secours populaire de l'Isère accuse 175 000 euros de pertes et lance un appel aux dons

La fédération iséroise du Secours populaire estime à 175 000 euros ses pertes dues à l'arrêt de ses activités de collectes de produits alimentaires, de vêtements et d'argent. Elle espère récolter 20 000 euros grâce à une collecte en ligne.
Des bénévoles du Secours populaire à Perpignan le 25 mai, image d'illustration.
Des bénévoles du Secours populaire à Perpignan le 25 mai, image d'illustration. © Clementz Michel/MaxPPP

Le confinement et l'arrêt de l'économie du pays ont eu des conséquences concrètes sur les ménages, notamment les plus modestes. Un dur constat dressé par le Secours populaire, en première ligne pour venir en aide aux plus pauvres, qui a décidé de lancer une importante collecte de dons sur le site HelloAsso.

La fédération iséroise de l'association affirme ainsi avoir fourni des colis alimentaires à 47 200 personnes dans le besoin dans le département, enregistrant une hausse de 45% du nombre de personnes se déclarant en situation de précarité. En tout, l'association dit avoir distribué 267 tonnes de produits alimentaires en Isère pendant le confinement.

Des chiffres qui alarment, sans que notre moral désarme,

avertit l'association. Mais qui dit confinement, dit aussi arrêt des collectes de dons, de nourriture et de vêtements pour l'association par sécurité sanitaire. Si bien que la fédération iséroise du Secours populaire affirme accuser une perte de 175 000 euros pour la seule période du confinement.

 

20 000 euros "pour maintenir la solidarité en Isère"

 

Par crowdfunding, l'association espère ainsi réunir 20 000 euros, "pour maintenir la solidarité en Isère" et conserver son indépendance financière, comme l'explique un texte disponible sur la page de la collecte. Qui complète :

Aujourd’hui, nous faisons face à des pénuries de produits alimentaires dans nos permanences, nous sommes dans l’obligation de diminuer le contenu des colis afin de pouvoir aider tout le monde.

 

L'association rappelle par ailleurs qu'il n'y a pas de petit don, seulement des dons importants et que "chaque élan de cœur vaut son pesant d’or". Pour certains montants de dons, le Secours populaire propose des équivalents concrets :

Un don de 5 euros équivaut à un repas pour une personne
Un don de 10 euros équivaut à un colis alimentaire pour une personne pour un jour
Un don de 20 euros équivaut à une sortie culturelle pour une personne
Un don de 50 euros équivaut à un kit de rentrée scolaire pour un enfant
Un don de 70 euros équivaut à une journée de vacances pour une personne
Un don de 100 euros équivaut à une journée festive pour une famille de quatre personnes lors des fêtes de fin d'année

Pour soutenir le Secours populaire de l'Isère, rendez-vous sur le site www.helloasso.com.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société social économie déconfinement