• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Attentat de Trèbes : la caserne de gendarmerie de Voreppe prend le nom du Colonel Arnaud Beltrame

La caserne a été renommée en hommage au Colonel Beltrame qui a perdu la vie dans l'attentat de Trèbes. / © Anne Gérin / Twitter
La caserne a été renommée en hommage au Colonel Beltrame qui a perdu la vie dans l'attentat de Trèbes. / © Anne Gérin / Twitter

Le militaire de 44 ans avait pris la place d'une otage lors de l'attaque terroriste de Trèbes qui lui a coûté la vie le 23 mars 2018. Une cérémonie d'hommage en son honneur était organisée ce samedi à la caserne de gendarmerie de Voreppe. Elle vient de prendre le nom du Colonel Arnaud Beltrame.

Par @F3Alpes

Un an après l'attentat de Trèbes qui a coûté la vie à 5 personnes dont le Colonel Arnaud Beltrame, la caserne de gendarmerie de Voreppe, dans l'Isère, a pris le nom du militaire, ce samedi 23 mars. Le préfet, quelques élus, des gendarmes et plusieurs habitants de la ville ont participé à cette cérémonie d'hommage au gendarme, mort à 44 ans.
 

Partout en France, près de 150 communes ont rendu hommage à Arnaud Beltrame en baptisant une rue, une place ou un établissement public à son nom, selon un décompte de franceinfo. Le militaire intervenait à Trèbes quand le terroriste islamiste Radouane Lakdim était retranché dans le Super U de Trèbes avec une otage.
 

Le gendarme avait alors proposé de se substituer à l'otage pour libérer cette hôtesse de caisse. Il a été exécuté par le terroriste peu après. Le jour-même, les drapeaux et étendards de la gendarmerie, comme ceux de l'Assemblée nationale, étaient mis en berne. Arnaud Beltrame est promu, à titre exceptionnel, au grade de colonel à titre posthume et cité à l'ordre de la Nation lors de l'hommage national à l'hôtel des Invalides le 28 mars 2018.
 

Dans l'Isère, au moins trois autres lieux publics ont été rebaptisés en l'honneur d'Arnaud Beltrame. Une rue porte son nom à Vienne, un square à La Tour-du-Pin ainsi qu'une place à Lumbin.

 

Sur le même sujet

Sofiane : un jeune témoin sous le choc

Les + Lus