"Ce magasin est unique" : un passionné de vélo restaure des bicyclettes vintage au pied de l'Alpe d'Huez

durée de la vidéo : 00h02mn01s
Alors que le Tour de France 2023 s'apprête à passer dans les Alpes, un petit commerce situé en bas de l'Alpe d'Huez regorge de vieux vélos qui ont fait la gloire du cyclisme. Rencontre avec un passionné, le gérant de "La Bicicletta". ©FTV

Alors que le Tour de France 2023 s'apprête à passer dans les Alpes, coup de projecteur sur un petit commerce situé en bas de l'Alpe d'Huez, en Isère. "La Bicicletta" regorge de vieux vélos qui ont fait la gloire du cyclisme. Rencontre avec un passionné.

Laurent Ametller n'aura pas la chance, cette année, d'observer le passage des coureurs du Tour de France depuis le perron de sa boutique. Situé au pied de la mythique montée de l'Alpe d'Huez (que le peloton ne montera pas lors de cette édition 2023), son petit commerce "La Bicicletta" regorge d'anciens vélos, des modèles vintage, de course comme de loisir.

Cela fait dix ans que cet ancien animateur radio a changé de métier. Désormais, entre ses pédaliers, ses jantes, cadres et autres pièces démontées, Laurent Ametller restaure et vend des vélos vintage. Les pièces sont, très souvent, rarissimes : "Je suis passé d'un métier très stressant à un métier que je me suis conçu parce qu'à l'époque, nous n'étions pas beaucoup à faire ça. Tout le monde me prenait pour un fou : restaurer des anciens vélos ? Comment va-t-il faire pour gagner sa vie ? J'ai persisté et, au final, je me suis ouvert un marché", explique-t-il.

Pour lui, rénover ces montures d'un autre temps est une fierté : "Ça fait plaisir quand on voit un beau vélo presque neuf, et qu'on se souvient de son état quand on l'a retrouvé. Un artisan doit être fier de son travail. Si je ne suis pas fier, c'est que je n'ai pas bien travaillé."

Bientôt un musée ?

Ce passionné de la "petite reine" restaure ses bicyclettes avec des pièces d'origine. Quitte à ce que son travail de rénovation dure plusieurs semaines. Voire des mois.

Parmi les belles montures exposées dans son magasin, trône la "Bicicletta", un vélo qui a donné son nom au petit commerce : "Je l'ai montée avec les plus belles technologies de l'époque. C'était au tout début des années 1980. Il est tout équipé en Campagnolo, c'était le 'must'. Je me suis fait plaisir sur ce vélo, j'avais envie que ce soit une belle pièce."

Ce magasin est unique. Cela fait longtemps que l'on voyage à vélo. Mais nous n'avons jamais rien vu de comparable.

Connor, un touriste irlandais.

La plupart de ces vélos datent du début du 20e siècle jusqu'aux années 1980. En somme, la petite boutique de Laurent est devenue un repaire pour passionnés : "Ce magasin est unique. Cela fait longtemps que l'on voyage à vélo. Mais nous n'avons jamais rien vu de comparable. Ça me rappelle beaucoup de souvenirs", explique Connor, un touriste venu d'Irlande.

Bientôt à la retraite, Laurent Ametller espère pouvoir ouvrir un musée dans l'Oisans pour y exposer ses plus belles pièces. Et pourquoi pas près du début de l'ascension de l'Alpe d'Huez, qui a marqué l'histoire du vélo.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité