Coronavirus : les cloches des églises et des cathédrales invitées à sonner à 19h30 ce mercredi 25 mars

Symbole de "communion" et de "prière pour les défunts". Ce mercredi 25 mars, toutes les églises de France sont invitées à faire sonner leurs cloches, en même temps, à 19h30. Une autre façon également de rendre hommage aux soignants déjà salués chaque soir par des applaudissements.
Photo d'illustration
Photo d'illustration © Google maps.
L'église à son tour entend rendre hommage aux soignants qui interviennent en pleine épidémie de coronavirus. Ce mercredi 25 mars, toutes les églises et les cathédrales de France feront sonner leurs cloches "à l'unisson" à 19h30.

L'initiative est relayée par le diocèse de Grenoble-Vienne par voie de communiqué. "Les cloches de toutes les églises sonneront pendant dix minutes, non pour appeler les fidèles à s’y rendre, mais pour manifester notre fraternité et notre espoir commun" peut-on lire dans cette communication. Et l'Eglise de rappeler le caractère quasi-inédit de l'initiative : "elles sonneront comme elles ont sonné aux grandes heures de notre histoire, la Libération par exemple". Ce geste sera "un symbole pour marquer la communion de pensée et de prière avec les défunts, les malades et leurs proches, ainsi qu'avec tous les soignants et tous ceux qui rendent possible la vie de notre pays" explique encore le diocèse..

Depuis le début du confinement, mardi 17 mars, d'autres manifestations de solidarité fleurissent un peu partout dans le pays, la plus populaire étant sans doute la salve d'applaudissements dédiée chaque soir à 20 heures aux soignants. A Grenoble, comme dans la plupart des villes de France, le mouvement est de plus en plus suivi et apprécié : "j'ai vu vos vidéos, et ça m'a incroyablement touchée, merci pour nous", témoignait il y a quelques jours Pauline, une infirmière en première ligne en pleine épidémie.
 
Au moment où les cloches sonneront ce mercredi soir, le diocèse de Grenoble-Vienne invite également les croyants, "comme les non-croyants" à "déposer une bougie sur [leur) fenêtre"... comme une petite lueur d'espoir alors que le pays traverse la plus grave crise sanitaire depuis un siècle.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé religion société