• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le corps du randonneur de l'Isère disparu en Corse a été retrouvé

Depuis le sommet de l'ancien observatoire, les crêtes de l'Incudine et l'arrivée d'un orage. / © Corse sauvage
Depuis le sommet de l'ancien observatoire, les crêtes de l'Incudine et l'arrivée d'un orage. / © Corse sauvage

Depuis le 8 août, Florian Bellin, un Isérois en vacances en Corse, demeurait introuvable. Près d'un mois plus tard, son corps, dissimulé par le maquis, a été retrouvé.

Par Cécilia Sanchez (avec AFP)

Le corps du randonneur de 41 ans disparu le 8 août alors qu'il entreprenait l'ascension de l'Incudine, sur le GR20 en Corse-du-Sud, a été retrouvé lundi, a-t-on appris auprès du parquet d'Ajaccio.


Retrouvé par un secouriste

Florian Bellin, le randonneur isérois disparu portait ses papiers d'identité sur
lui et a été  identifié, a-t-il été précisé. C'est un secouriste de Quenza (Corse-du-Sud) ami de la famille, qui a effectué le trajet à pied et retrouvé le corps dissimulé par le maquis. 
 

La cause du décès n'a pas été encore déterminée, une autopsie sera pratiquée dans
les tout prochains jours, a ajouté le parquet. Le randonneur disparu avait été vu pour la dernière fois le 8 août à 12H30, alors que des orages localisés ont éclaté à 13H00.
 

Disparu pendant l'orage

Les recherches sur cette montagne, la plus haute de Corse-du-Sud qui culmine à 2.136 mètres, avaient été interrompues le lendemain en fin d'après-midi par mesure de sécurité pour les personnels engagés qui ont été évacués des points hauts en raison des orages.
 

De 25 à 30 hommes -des personnels du Peloton de gendarmerie de haute montagne et des renforts du Groupement de montagne de la gendarmerie et de la Garde républicaine à cheval- avaient été mobilisés ainsi qu'un hélicoptère
de la gendarmerie pour survoler les lieux.

Sur le même sujet

Mois sans tabac : l'hypnose de plus en plus choisie pour arrêter de fumer

Les + Lus