Déconfinement : les 110 boutiques du centre commercial "The Village", en Isère, rouvrent leurs portes

C'était un geste rare. A Villefontaine, l'exploitant de "The Village" avait décidé d'annuler les loyers des commerçants pendant le confinement. Après deux mois de fermeture, le centre commercial isérois et ses 110 boutiques rouvrent cette semaine.

Le centre commercial avait accueilli plusieurs millions de visiteurs l'année dernière. A Villefontaine, en Isère, The Village rouvre ses portes après 2 mois de fermeture liée au confinement.
Le centre commercial avait accueilli plusieurs millions de visiteurs l'année dernière. A Villefontaine, en Isère, The Village rouvre ses portes après 2 mois de fermeture liée au confinement. © France 3 Alpes
Peu à peu, il reprend vie. "The Village", c'est le temple isérois du shopping. L'année dernière, le centre commercial de Villefontaine a reçu quatre millions de visiteurs. Mais après deux mois de confinement, les lieux paraissent bien calmes, même pour un début de semaine. "Ça fait du bien d'être là, confie une cliente, même si les lieux sont un peu vides".
 
Dans les boutiques aussi, la reprise s'opère en douceur. On réassortit les rayons. On adapte l'activité au déconfinement. "Normalement nous sommes cinq, mais deux personnes n'ont pas pu revenir dans l'immédiat, explique la resonspable d'un magasin de textile. Mais comme les horaires du centre se sont adaptés au virus, ça ne nous pose pas de problème en termes d'organisation".

Pour "The Village", le déconfinement sera progressif. Ici le gel hydroalcolique est distribué à volonté. Les messages de prévention sont omnis présents, la circulation est désormais fléchée. "Nous avons prévu une jauge maximale d'1 client pour 15m2 par boutique, déclare Julien Raab, le directeur du site. Nous organisons des files d'attente devant les magasins".


Une facture de 4 à 5 millions d'euros


Le centre commercial veut rassurer les clients. Il a aussi tenu à soutenir les commerçants. Tous les loyers ont été supprimés pendant deux mois pour épargner leur trésorerie. "Une facture de 4 à 5 millions d'euros", selon Mathieu Boncour, le directeur des relations publiques de la Compagnie de Phalsbourg. Pour le bailleur, c'est le prix à payer pour faciliter la reprise.
 
 
Le village des marques rouvre ses boutiques

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie déconfinement société mode
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter