En Isère, le Département prépare le retour des 90 km/h sur les routes secondaires

Publié le Mis à jour le
Écrit par M.D. avec Mathis Lescanne
La majorité départementale souhaiterait réinstaurer une imitation de vitesse à 90 km/h sur le réseau routier secondaire en Isère. (Illustration)
La majorité départementale souhaiterait réinstaurer une imitation de vitesse à 90 km/h sur le réseau routier secondaire en Isère. (Illustration) © JEREMIE FULLERINGER / LA MONTAGNE / MAXPPP

Le président du conseil départemental de l'Isère souhaite faire repasser les routes secondaires à 90 km/h. La démarche est enclenchée, mais plusieurs étapes restent à franchir avant que la mesure n'entre en application.

Est-ce la fin de la limitation à 80 km/h sur les routes départementales de l'Isère ? C'est en tout cas le souhait de Jean-Pierre Barbier, président LR du Conseil départemental. Réélu en juin 2021, il avait fait du retour à 90 km/h une promesse de campagne. Aujourd'hui, il assume, même si de nombreuses étapes sont encore nécessaires avant de faire appliquer la mesure.

"L'objectif est bien de repasser une partie du réseau départemental à 90 km/h, puisque nous avons des routes à plus de 800 mètres d'altitude qui ne repasseront pas à 90 km/h. Mais sur toutes les routes qui pourront le supporter, nous le ferons", avance Jean-Pierre Barbier, président (LR) du Département.

>> En Isère, aucune route ne pourra repasser à 90 km/h, la faute à une circulaire "inapplicable" selon le Département

Le passage à 80 ou 90 km/h, c'est avant tout l'histoire d'un aller-retour. En juillet 2018, l'Etat abaissait nationalement la limitation à 80 km/h sur le réseau routier secondaire, celui où les accidents mortels sont les plus fréquents. Près d'un an plus tard, changement de cap. Edouard Philippe, alors Premier ministre, se dit favorable à des assouplissements.

"Il faut que chacun prenne ses responsabilités. L'Etat les a prises pour lui-même. Si les présidents de conseils départementaux souhaitent prendre leurs responsabilités, je n'y vois aucun inconvénient", déclarait sur franceinfo l'ex-Premier ministre le 16 mai 2019.

Pas de "résultats probants"

Depuis, 40 départements ont déjà réintroduit des limitations à 90 km/h. L'Isère et une partie de ses 5 000 kilomètres de routes départementales souhaitent les imiter. La limitation à 80 km/h n'a pas convaincu.

"Pour nous, cela n'a pas donné de résultats probants, bien au contraire, estime Bernard Pérazio, vice-président en charge des mobilités au Département de l'Isère. On avait même des indications qui nous faisaient craindre des pertes de vigilance à 80 km/h sur des itinéraires assez longs. Cela posait aussi problème sur des traversées à 70 km/h qui n'étaient plus marquées et qui, pour nous, sont des zones prioritaires en matière de sécurité."

Tous les tronçons de route susceptibles de repasser à 90 km/h devront d'abord être étudiés puis validés par une commission présidée par le préfet. Si cette mesure est validée, elle devrait d'abord s'appliquer sur 165 km de routes départementales. Puis sur l'ensemble du réseau secondaire.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.