Burkini à Grenoble : Jean-Michel Blanquer espère que "les citoyens désavoueront Eric Piolle"

Publié le Mis à jour le

Ce matin sur BFM TV, le ministre de l'Education nationale a estimé que l'autorisation du port du burkini dans les piscines municipales voulue par le maire de Grenoble était une "provocation".

"Tout cela repose sur une idéologie anti-universalité et j'espère que les citoyens désavoueront Eric Piolle", a déclaré Jean-Michel Blanquer

Quelques jours avant le débat devant le conseil municipal de Grenoble concernant l'autorisation du port du burkini dans les piscines de la ville, le ministre de l'Education nationale a fustigé ce qu'il estime être une "provocation" du maire de Grenoble.

"Ce sont des actes politiques, posés par certaines personnes qui grignotent le contrat social. Ces gens ont un projet politique qui est la fragmentation de la société en groupes communautaristes", a dénoncé Jean-Michel Blanquer.