Biathlon. Jacquelin se rate, l'équipe de France 8e du relais masculin à Kontiolahti

Emilien Jacquelin, Simon Desthieux, Fabien Claude et Quentin Fillon-Maillet ont terminé huitièmes du premier relais de la saison. Le Grenoblois n'a pas pu lancer la France dans les meilleures conditions avec trois tours de pénalité.
Emilien Jacquelin s'est manqué au tir debout, avec six fautes et trois tours de pénalité
Emilien Jacquelin s'est manqué au tir debout, avec six fautes et trois tours de pénalité © EPA/MAURI - MaxPPP
Les jours se suivent et ne se ressemblent pas pour Emilien Jacquelin. Après avoir réalisé une superbe poursuite samedi, où parti 39e, il avait fini 8e, le Grenoblois s'est manqué lors du relais masculin disputé ce dimanche 6 décembre à Kontiolahti (Finlande). Le relais français a terminé 10e - avec trois tours de pénalité et 11 balles de pioche - d'une course a été remportée par la Norvège des frères Tarjei et Johannes Boe, devant la Suède et l'Allemagne.
  L'Isérois avait bien débuté sa course avec un 5/5 sur le tir couché, mais il s'est complètement sabordé sur le tir debout. Après trois erreurs, il n'a pu mettre aucune de ses trois balles de pioche. Conséquence, il a dû effectuer trois tours de pénalité et 450 mètres supplémentaires. La victoire était hors d'atteinte, le podium était encore accessible.

"Je ne vais essayer de ne pas l'oublier, comprendre ce qui s'est passé. J'étais à l'aise sur les skis dans les deux premiers tours. Est-ce que mentalement j'étais prêt pour ce tir debout ? J'ai attaqué mon tir, c'est sûrement de la précipitation. Je suis désolé pour l'équipe, pour le staff, pour les coaches. C'est frustrant quand c'est le premier relais qui plante. Ca fait mal. Je suis très mal, je suis déçu."

Emilien Jacquelin sur La Chaine L'Equipe

Claude passe aussi au travers

Le deuxième relayeur Simon Desthieux a réalisé une course solide (1 pioche, 9e temps de ski de son groupe) et a passé le témoin avec moins d'une minute de retard au Vosgien Fabien Claude, deuxième samedi lors de la poursuite.

Mais comme Jacquelin, performant lors de la poursuite, Fabien Claude est également passé à côté, dans de moins grandes largeurs, et a hypothéqué toute chance de podium pour l'équipe de France. Trois pioches au tir couché, deux au tir debout et un écart de 1'46 lors du dernier passage de Quentin Fillon-Maillet, qui n'a pu faire remonter l'équipe. 

Le relais français aura l'occasion de se racheter le week-end prochain, à Hochfilzen (Autriche). Cette même course sera au programme dimanche 13 décembre, à 14 heures.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
biathlon sport