Covid-19 : le plan blanc déclenché dans les principaux établissements de santé de Grenoble

Les principaux établissements de santé de Grenoble ont activé le plan blanc lundi face à l'augmentation des hospitalisations liées au Covid-19. Les capacités hospitalières sont mises "en tension" par cette reprise, conjuguée à la prise en charge des patients non-Covid.

Le CHU Grenoble-Alpes active le plan blanc ce lundi. (Illustration)
Le CHU Grenoble-Alpes active le plan blanc ce lundi. (Illustration) © Franck Medan / MAXPPP
La résurgence de l'épidémie de Covid-19 franchit un nouveau cap dans le bassin grenoblois. Le plan blanc a été activé lundi 28 septembre, à 13 heures, dans les principaux établissements de santé publics et privés de Grenoble. "Au CHU Grenoble-Alpes, le nombre de patients accueillis ne cesse d’augmenter depuis début septembre avec, à ce jour, 61 patients hospitalisés dont 19 en soins critiques", explique l'hôpital grenoblois dans un communiqué.

A Grenoble, le taux d'incidence est de 253 pour 100 000 habitants et le taux de positivité s'élève à 17,07%. Le tout dans un département classé zone d'alerte renforcée, ce qui a occasionné de nouvelles restrictions sanitaires dont certaines sont entrées en vigueur ce lundi.
 
 

Capacités hospitalières "en tension"


Contrairement à ce qu'il s'est passé lors de la première vague, les patients Covid sont pris en charge dans plusieurs établissements de santé du bassin grenoblois, notamment le Groupe hospitalier mutualiste (GHM) qui en compte 11. "Par ailleurs, l’activité médicale non Covid demeure importante sur l’ensemble du territoire grenoblois et du bassin voironnais, notamment due aux retards de prise en charge induits par la première vague et par le confinement", ajoute le CHU Grenoble-Alpes qui avait déjà activé le plan blanc pendant 24 heures à cause de ce regain d'activité.
 
Désormais, cette situation se conjugue à la multiplication des cas de coronavirus et à "une absence de professionnels de santé disponibles sur le marché du travail", mettant les capacités hospitalières "en tension". Le plan blanc activé lundi par les établissements des territoires grenoblois et voironnais est "différent des plans blancs habituels" car il "répond à un risque lié à une pandémie et doit organiser dans la durée des mesures exceptionnelles de la façon la plus ajustée face à l’évolution des éléments épidémiologiques".

 

90 personnels du CHU positifs


L'objectif est désormais de prendre en charge les cas graves de coronavirus tout en assurant la prise en charge des autres patients. "L’activité non urgente pouvant être différée sans perte de chance pour les patients pourra ainsi être modulée", ajoute-t-on au Chuga. Il s'agit également de prioriser "encore plus" les tests Covid ainsi que "de préserver les professionnels de santé et leurs conditions de travail".
 
Selon nos informations, 90 professionnels du CHU - sur les 11 000 que compte l'établissement - ont été testés positifs au coronavirus sur ces trois dernières semaines. Il s'agit de personnes "asymptomatiques qui ont été contaminées en dehors de leur lieu de travail", ajoute le service communication du CHU, selon qui il n'y a "pas de situation de cluster".

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société