• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

La député Emilie Chalas annule une réunion publique à Grenoble après des “menaces sérieuses”

Emilie Chalas. / © Vincent Isore - Maxppp
Emilie Chalas. / © Vincent Isore - Maxppp

Alors que le climat social se durcit, Emilie Chalas annule la réunion publique qu'elle devait tenir ce jeudi 6 décembre 2018 en début de soirée à Grenoble. Elle affirme avoir été victime de "menaces sérieuses".

Par Yann Gonon

La députée LREM a annulé à la dernière minute la réunion publique qu'elle voulait tenir ce jeudi 6 décembre 2018 en début de soirée à Grenoble. En cause, des menaces "sérieuses" lancées à son encontre.

La réunion publique devait se tenir à la Plateforme, sur la place de Verdun à partir de 18 heures. Emilie Chalas appelait les citoyens à une rencontre dans le cadre de sa "mission sur la démocratie participative locale". Dans un communiqué publié peu après 17h30, la députée de la majorité a indiqué qu'elle annulait la rencontre.

Emilie Chalas affirme que "des menaces sérieuses ont été véhiculées" à son encontre. Dans la journée, des appels avaient été lancés sur les réseaux sociaux pour que les gilets jaunes se rendent en nombre à ce rendez-vous.

"Il est particulièrement choquant que certains souhaitent détourner un événement public pour y laisser libre cours à leur violence et à leur haine des institutions et de ceux qui les incarnent" écrit la députée LREM dans son communiqué.

Et de poursuivre : "Il n’est pas question non plus de mettre en danger qui que ce soit inutilement, les intervenants, les associations, les représentants de la Ville de Grenoble, et les citoyens ; ni de risquer devoir mobiliser des forces de l’ordre plus que de raison en ces temps où elles sont particulièrement mises à l’épreuve".

 

Sur le même sujet

Fête des Lumière : la cathédrale Saint-Jean, un hommage à la nature

Les + Lus