REPLAY. Dimanche en Politique Alpes : Grenoble, ville violente ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par @f3Alpes

Après des vidéos polémiques quartier Mistral, un été meurtrier marqué par 7 fusillades qui ont causé 3 morts, la question est au cœur des débats. Grenoble est-elle vraiment une ville violente ? Une solution est-elle possible ? Une émission à revoir en replay.

79% des Grenoblois estiment que la sécurité est un enjeu majeur pour leur ville. 47% disent ne pas se sentir en sécurité dans la capitale des Alpes. Et un sur deux aurait déjà été victime de faits de délinquance. Plus que jamais, la question de la sécurité monopolise le débat public à Grenoble.



Après des vidéos polémiques quartier Mistral, après un été meurtrier marqué par 7 fusillades qui ont causé 3 morts, la question est une nouvelle fois au cœur des débats.

Alors Grenoble est-elle vraiment une ville violente ? Une solution est-elle possible ?



Tandis que la vidéosurveillance et la problématique des effectifs policiers font de nouveau polémique, "Dimanche en Politique" ira plus loin : des groupes citoyens peuvent-ils atténuer l’insécurité ? Faut-il passer par des Etats généraux locaux afin de mesurer l’ampleur et la profondeur de ce chantier sécuritaire ?

 
 

Les invités de l'émission

  • Hassen Bouzeghoub : habitant du quartier Mistral, figure de la vie associative, conseiller municipal PS
  • Emilie Chalas : députée LREM de l'Isère, conseillère municipale d'opposition
  • Bice Gajean : policier à Grenoble, représentant local du syndicat SGP Unité Police
  • Stéphane Gemmani : conseiller régional, ancien adjoint au maire sous le mandat du socialiste Michel Destot
  • Romain Rambaud : professeur de droit public à l’Université Grenoble Alpes, engagé dans la lutte contre l’insécurité
>> Présentation : Jordan Guéant



>> "Dimanche en Politique Alpes" à voir dimanche 4 octobre à partir de 11h30 sur l'antenne de France 3 Alpes.



 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité