Grenoble : manifestation devant la préfecture pour accélérer la régularisation de 3 travailleurs sans papiers

Plusieurs dizaines de personnes ont manifesté ce mardi 18 février devant la préfecture de l'Isère pour réclamer la régularisation de trois travailleurs sans papiers. Selon la CGT, ils remplissent les conditions fixées par la circulaire Valls de 2012.

 
Manifestation à Grenoble pour la régularisation de travailleurs sans papiers
Manifestation à Grenoble pour la régularisation de travailleurs sans papiers © Daniel Despin / France 3 Alpes

Plusieurs dizaines de personnes ont manifesté ce mardi place de Verdun, à Grenoble, dans l'espoir de faire accélérer des dossiers de régularisation pour trois travailleurs sans papier.

Depuis le mois de septembre dernier, ces trois travailleurs sans papier sont dans l'attente d'une réponse de la préfecture concernant leur demande de régularisation. Et pourtant, leur dossier est complet selon le syndicat CGT qui les soutient. Ils répondent tous aux conditions fixés par la circulaire Valls de 2012 (une circulaire envoyée aux préfets en novembre 2012 par Manuel Valls, alors ministre de l'Intérieur, pour leur indiquer la méthode à utiliser pour examiner les dossiers de demande de séjour).

Le syndicat dénonce "l'attitude de la préfecture qui refuse de régulariser des travailleurs qui ont un travail, une promesse d'embauche, des preuves de présence en France".

Cette politique met les travailleurs dans la précarité et les soumets "à une exploitation encore plus dure des employeurs" selon le syndicat.

Hamza est l'un des trois sans papiers soutenu par la CGT. Il est arrivé en France à l'âge de 17 ans. Il a déjà essuyé plusieurs refus de régularisation par la préfecture. Il ne comprend pas. D'autant qu'il travail depuis 11 ans comme peintre en bâtiment et qu'il remplit toutes les conditions requises pour obternir une régularisation.

Nous avons contacté les services de la Préfecture qui n'ont pas donné suite, pour l'instant, à notre demande d'entretien.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
immigration société sans papiers