Grenoble : l'agresseur du chauffeur de bus sera jugé lundi 28 juin

Dans la nuit de jeudi à vendredi 25 juin, un chauffeur de bus a été sauvagement agressé à Grenoble. Son agresseur a été placé en détention provisoire ce 26 juin et il devrait être jugé en comparution immédiate lundi 28 juin. 

Le procureur de Grenoble, Eric Vaillant, l'a confirmé à France 3 Alpes ce samedi 26 juin. La garde à vue de l'homme de 18 ans, qui a agressé sauvagement un chauffeur de bus dans la nuit de jeudi à vendredi sur le boulevard Maréchal-Lyautey à Grenoble, a été prolongée jusqu'à aujourd'hui en milieu de journée. L'agresseur a été ensuite présent ce jour à la vice-procureure qui lui a notifié qu’il sera jugé lundi 28 juin à 13h30 en comparution immédiate pour violences sur personne chargée d'une mission de service public, le chauffeur de bus, et sur personne vulnérable. Une passagère qui circulait avec un déambulateur a été violemment bousculée par l'agresseur en essayant de défendre le chauffeur. 

En récidive, il encourt 6 ans d’emprisonnement, la peine de 3 ans normalement encourue étant doublée. Le mis en cause nie les faits.  Conformément à la demande du parquet, il a été placé en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention. 

Selon la police, c'est un différend autour d'un arrêt de bus qui avait déclenché l'agression. Le passager a brisé la cabine du chauffeur pour lui donner des coups de pied et des coups de poing avant de le traîner dans le couloir du bus et de le frapper à terre. Le conducteur du bus, équipé d'un taser, s'est défendu en tirant à deux reprises sur son assaillant. Une personne vulnérable se trouvant dans le bus s’est fait bousculer volontairement par un coup d’épaule du mis en cause alors qu’elle voulait s’interposer. 

Le conducteur du bus avait été ensuite transporté par les pompiers en urgence relative au CHU de Grenoble où il a été pris en charge. La police municipale avait interpellé l'assaillant sur place.