Grenoble : une subvention de 25 000 euros débloquée après l'incendie mortel dans une résidence pour personnes âgées

L'association Vivre aux vignes, touchée par un incendie mortel le 16 août dans une résidence pour personnes âgées à Grenoble, va recevoir une subvention de 25 000 euros pour faire face au drame. Un homme de 92 ans avait péri dans les flammes.

Deux semaines après l'incendie mortel qui s'est déclaré dans une résidence pour personnes âgées à Grenoble, l'association est sur le point de recevoir une subvention qui devrait l'aider à relever la tête. Un homme de 92 ans avait péri dans les flammes le 16 août après qu'un incendie s'est déclaré dans son appartement. Les trois autres personnes qui occupaient le logement avaient pu être évacuées.

L'association Vivre aux vignes, qui offre aux personnes âgées une alternative aux maisons de retraite, avait fait une demande de subvention pour faire face après l'incendie. Elle avait notamment contacté les services du département de l'Isère et le cabinet du ministre de la Santé Olivier Véran. "Très touché par ce drame", ce dernier "a tenu à assurer la structure de tout son soutien", fait savoir son entourage.

Une subvention de 25 000 euros a ainsi pu être débloquée par l'Agence régionale de santé (ARS) à la demande du ministre. "Nous sommes très reconnaissants de cette aide qui va nous permettre de faire face", réagit Claude Fages, administrateur de l'association. Olivier Véran, ancien député de l'Isère qui connaît bien l'association, a souhaité qu'elle "reprenne ses activités au service de nos aînés dans les plus brefs délais".

Au total, l'association prend en charge 16 résidents qui peuvent bénéficier de services tels que la présence d'auxiliaires de vie. Les résidents évacués après l'incendie ont été relogés temporairement dans un Ehpad. Mais l'association ne crie pas victoire trop vite. "On reste inquiet, nuance Claude Fages. Tout va dépendre de la durée des travaux. S'ils sont prolongés, cela pourrait poser des problèmes financiers."

Vivre aux vignes, qui a mis en place ce nouveau mode d'habitat inclusif pour la première fois en Isère, souhaite que les travaux prennent fin d'ici 6 mois. Le ministre espère pour sa part que ce modèle d'habitat pour personnes âgées se développe à l'échelle du pays.

 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité