Isère : la récolte des noix de Grenoble a débuté et elle s’annonce prometteuse

La récolte des noix de Grenoble a débuté ce premier week-end d’octobre en Isère. Chaque année, environ 7500 tonnes sont récoltées dans les 7000 hectares de vergers que compte l’aire géographique contrôlée.

Sur 10 hectares, Ludovic Belle ramasse les premières franquettes de la saison. Cette variété de noix fait partie des trois variétés autorisées par le cahier des charges de l’Appellation d’Origine Protégée Noix de Grenoble. 

Et cette année, la récolte s’annonce plutôt bonne. "Il n’y a pas eu de gel mais beaucoup de pluie au mois de juillet, explique le co-gérant associé de La belle noix. Donc les feuilles ont pris la maladie mais la noix n’a pas été trop touchée. Les calibres sont gros, il y a de la quantité donc ça va être une belle récolte".

Durant le mois d'octobre, plus de 30 tonnes de franquettes sont ramassées pour ensuite être séchées et dégustées en coque.

Mais dans cette ferme, d'autres variétés sont récoltées comme ici les Laras. Chaque parcelle est traitée avec soin. "Sur la ferme, on fait des traitements naturels à l’argile, pour pas tuer la faune auxiliaire, précise le nuciculteur. On met aussi des moutons sous les vergers à pâturer tout l’été pour consommer moins de carburants et pour que ça améliore aussi le sol".

 

Une exploitation bio

Sur l'exploitation, hors période de récolte, les noix sont transformées sur place, en produits salés et sucrés. "On fait tout nous-même ici à partir des noix de notre exploitation. On transforme tout sur place, comme l’huile et la farine qui sont faites au moulin et on essaye de les diffuser au plus grand nombre dans les magasins bio" souligne Dorothée Locatelli, co-gérante de l’entreprise.

Il faut dire que ce fruit à coque possède bien des vertus pour la santé, mais aussi gustative. Mais attention, l'huile de noix ne peut être chauffée. "Elle va être idéale pour les salades mais aussi pour les pâtes et les ravioles, énumère Séverine Belle, artisan moulinière sur l’exploitation. On peut assaisonner également des légumes en fin de cuisson, des soupes et des œufs au plat".

Dans cette ferme familiale, la noix est cultivée depuis deux siècles.

Au total, 1430 nuciculteurs produisent la noix de Grenoble AOP. L’aire géographique couvre 261 communes sur trois départements dont 184 en Isère, 48 dans la Drôme et 29 en Savoie principalement le long de la vallée de l’Isère.

 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité