Nouvelle fusillade en centre-ville de Grenoble : un adolescent de 15 ans entre la vie et la mort

Ce jeudi 23 mai, un mineur âgé de 15 ans a été grièvement blessé par balles à Grenoble. L'adolescent, suspecté d'être "vendeur sur un point de deal", été pris pour cible dans le quartier de l'Alma, haut lieu du trafic de drogues dans la capitale des Alpes. Blessé à la tête, son pronostic vital est "gravement engagé", indique le procureur.

Un adolescent de 15 ans a été gravement blessé par balles, dans la soirée du jeudi 23 mai, en centre-ville de Grenoble. La fusillade a eu lieu dans le quartier de l'Alma situé à quelques centaines de mètres du commissariat de police.

Vers 22h15, plusieurs coups de feu ont été signalés dans la rue Sainte-Ursule, selon une information du Dauphiné Libéré, confirmée par Éric Vaillant, le procureur de la République de Grenoble.

Les sapeurs-pompiers y ont découvert la victime, "un mineur étranger isolé né en Tunisie", est suspecté d'être le "vendeur du jour" du point du deal. Il présentait des impacts aux jambes et à la tête. Évacué à l'hôpital, "son pronostic vital est toujours gravement engagé du fait notamment d’un impact au niveau de la tête", a souligné le procureur.

"Plusieurs douilles de 7,62 (calibre de Kalachnikov) ont été découvertes, rue des Minimes (une rue adjacente de la rue Sainte-Ursule, NDLR)", a précisé Éric Vaillant.

"Les auteurs" de ces tirs ont pris la fuite sur un maxi-scooter "possiblement retrouvé à 22h41 et signalé volé en Suisse", a déclaré la police auprès de l'AFP.

Un quartier sous tension

Le quartier de l'Alma, connu pour être une plaque tournante du trafic de drogues dans la capitale des Alpes, a été le théâtre de plusieurs fusillades ces derniers mois. Le 10 mai, un jeune homme de 24 ans a été grièvement blessé par balles. Quelques semaines plus tôt, un homme avait été pris pour cible lors d'échanges de tirs "liés à des tentatives de conquête du point de deal par des concurrents", faisait savoir le procureur.

Face à la répétition de ces évènements, le préfet de l'Isère avait annoncé un renforcement de "la présence policière" dans le quartier de l'Alma, le 11 mai dernier.

Selon Éric Vaillant, les tirs échangés jeudi 23 mai "surviennent dans le contexte de la maîtrise du point de deal de l’Alma qui suscite les convoitises de la concurrence depuis la condamnation, le 17 octobre 2023, des 13 responsables de ce site lors d’un important procès". Les prévenus avaient écopé de peines allant de "douze mois jusqu'à huit ans d'emprisonnement ferme".

Une deuxième fusillade quelques minutes plus tard

Environ un quart d'heure après la première fusillade, vers 22h30, "plusieurs détonations" ont été rapportées aux forces de l'ordre, rue Marcel Peretto, à environ deux kimomètres de là.

"Sur place, les enquêteurs découvraient un blessé par balle, conscient avec des impacts de tir au niveau des jambes, a précisé le procureur. Transporté à l’hôpital, son pronostic vital n’est pas engagé. L’identité de la victime reste encore incertaine à ce stade."

Pour l'heure, le parquet de Grenoble a saisi les policiers de la division de la criminalité organisée et spécialisée de deux enquêtes distinctes, "les deux faits ne pouvant être reliés à ce stade des investigations", a ajouté Éric Vaillant.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité