Rugby : l'ancien coach de Grenoble, Fabien Gengenbacher, nommé manager du LOU

L'ancien entraîneur du FCG, Fabien Gengenbacher, est désormais à la tête du LOU Rugby, a annoncé le club de Lyon ce mardi 27 juin. Cette décision intervient dans un contexte difficile pour le club isérois.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Fabien Gengenbacher a été nommé directeur sportif de Lyon en remplacement de Xavier Garbajosa, a annoncé ce mardi 27 juin, le club lyonnais de Top 14 de rugby.

Âgé de 39 ans, Gengenbacher était en poste depuis deux ans au FC Grenoble (2e de Pro D2), équipe avec laquelle il a échoué dans le match d'accession en élite contre Perpignan, 13e du Top 14.

Fabien Gengenbacher sera assisté de Julien Puricelli (touche), Coenie Basson (défense) et Didier Bès (mêlée), déjà présents dans l'encadrement, ainsi que du technicien sud-africain Alan Basson Zondagh, en charge des trois quarts.

Un ancien du LOU et du FCG

Ancien joueur du LOU Rugby en Pro D2 (2005-2006, 20 matches, 121 points), Gengenbacher, Savoyard d'origine, a surtout évolué dans les clubs de la région Rhône-Alpes, à Ugine-Albertville puis en professionnel à Bourgoin-Jallieu en Top 16 (2003-2005).

Après son passage à Lyon, il s'est engagé à Grenoble où il a été capitaine et où il est resté 11 ans, jusqu'à la fin de sa carrière (161 matches, 88 points).

"Le profil de Fabien colle à l'ADN du LOU. Son retour au club doit permettre de poursuivre notre progression dans un climat qui devra conjuguer efficacité, exigence, cohésion et sérénité", a déclaré le président lyonnais Yann Roubert dans un communiqué.

L'ancien entraîneur Xavier Garbajosa, arrivé au LOU Rugby pour remplacer Pierre Mignoni en juillet dernier, a été démis de ses fonctions à la fin de la saison, deux ans avant le terme de son contrat qui prenait fin en 2025.

De son côté, le FCG perd son entraîneur dans une situation délicate. Retrogradé en Nationale pour "raisons financières", le club isérois a décidé de faire appel de cette décision pour "prouver sa bonne foi" et "apporter les garanties nécessaires" au maintien.