Sable du Sahara : une vigilance orange pollution atmosphérique dans plusieurs départements d'Auvergne-Rhône-Alpes

De fortes rafales de vent ont amené, ce samedi 30 mars, des poussières en provenance du désert du Sahara dans plusieurs secteurs de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Certains bassins atmosphériques sont passés en vigilance orange. La préfecture de la région a activé le niveau information-recommandation.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Une épaisse brume, ou un ciel teinté d'orange par endroits, a gagné la région Auvergne-Rhône-Alpes depuis ce vendredi 29 mars. Ce phénomène, causé par de forts vents du sud qui transportent du sable du Sahara, s'est accentué ce samedi et a poussé la préfecture de la région a activé le niveau information-recommandation.

Durant ce type de phénomène, en particulier en cas de gêne respiratoire ou cardiaque, il est recommandé d'éviter les efforts intenses et plus généralement de limiter les émissions d'origine automobile, industrielle, artisanale et domestique, de privilégier les modes de déplacement non-polluants et les sorties brèves. Et enfin il est recommandé de réduire les activités physiques et sportives intenses.

Plusieurs secteurs en vigilance orange

Cet épisode de pollution, provoqué "principalement par un nuage de poussière désertique" selon la préfecture de région, a été constaté dans plusieurs départements. Certains bassins atmosphériques allant du Rhône jusqu'au sud de la Drôme et au nord de la Haute-Savoie ont été placés en vigilance.

"Cet épisode est dû à un fort système dépressionnaire venant d'Afrique du nord important de grandes quantités de sables. De nombreux dépassements des seuils d'information et d'alerte ont été constatés hier, et ce matin, les niveaux restent très élevés sur une large moitié est de la région, indiquent les services d'Atmo, l'observatoire pour la qualité de l'air. Des vigilances jaunes et orange sont activées sur la quasi totalité des zones pour des prévisions de dépassement aujourd'hui."

En Haute-Savoie, cette poussière atmosphérique a provoqué un épisode de pollution de type "mixte".

Des paysages orangés

Selon Vincent Latu, prévisionniste au centre Météo France des Alpes du Nord, il s'agit d'"un phénomène remarquable qui provoque des paysages très brumeux. Mais il n'est pas rare, il peut avoir lieu quelques fois dans l'année."

Ces fortes rafales de vent, qui se poursuivent depuis ce vendredi, ont déplacé des sables du Sahara, plus grande source de poussières minérales au monde. Si les plus grosses particules retombent rapidement au sol, les plus petites peuvent être transportées sur des milliers de kilomètres et atteindre toute l'Europe.

En se déposant, ce sable donne des ambiances sahariennes, notamment à Lyon :

En montagne, le phénomène donne une teinte orangée à la neige :

À haute altitude, ces poussières peuvent également avoir un effet sur la fonte des neiges et notamment celle des glaciers. En réduisant le pouvoir de réflexion de la glace, la poussière facilite l'absorption de l'énergie solaire. La situation devrait rapidement s'améliorer et le phénomène avoir disparu dimanche matin.