Ultra-trail : "J'ai envisagé d'arrêter, j'étais frigorifié", un coureur termine la Chartreuse Terminorum 2024, la course "la plus dure de France"

L'Isérois François Devaux vient de remporter la Chartreuse Terminorum, un ultra-trail de 300 kilomètres et 25 000 mètres de dénivelé, course considérée comme la plus dure de France. Il est le seul, cette année, à avoir franchi la ligne d'arrivée.

Ils étaient 40 au départ, il a été le seul à l’arrivée. L'Isérois de 39 ans François Devaux vient de remporter, ce lundi 24 juin, la Chartreuse Terminorum en 77 heures 30, 2h30 avant l’heure limite d’arrivée.

"Je suis très heureux, même si je ne réalise pas encore ce qui vient de se passer. Je savais que c'était quelque chose qui était de l'ordre du possible mais que je n'avais jamais réussi à réaliser", confie François Devaux, quelques heures après son arrivée.  

Il inscrit son nom dans la légende et devient le sixième coureur depuis la création du trail, en 2017, à aller au bout de la course. L'an dernier, cinq coureurs avaient franchi la ligne d'arrivée.

"Là, ça commence à faire beaucoup de finishers par rapport à nos attentes, plaisante l'organisateur de la course, Benoît Laval. Chaque année, on rajoute des difficultés. Mais cette année, les conditions étaient déjà très compliquées du fait de la météo, il y a eu de l’orage et trois jours de pluie. Mais ça fait partie de la course. Et l’an prochain, elle sera encore plus compliquée."

J’ai envisagé d’arrêter, j’étais frigorifié. Mais on relativise et on attend que ça passe.

François Devaux, traileur

François Devaux participait à ce trail pour la troisième fois. L’an dernier, il avait réalisé trois boucles sur les cinq que comporte la course. La grosse difficulté pour lui cette année était la météo. 

"Globalement, le terrain était très glissant tout le long du parcours, ça ralentit la progression, ça augmente le coût énergétique pour se déplacer. On a les pieds imbibés d’eau en permanence, décrit-il. Dans la nuit de samedi à dimanche, il y a eu de la pluie non-stop pendant 3 à 4 heures. J’ai envisagé d’arrêter, j’étais frigorifié. Mais on relativise, on essaye de se mettre en sécurité et on attend que ça passe."

300 kilomètres en 80 heures 

L’objectif de cette course, décrite comme la plus dure du monde, est de réaliser cinq boucles de 60 kilomètres dans le massif de la Chartreuse avec, au total, 25 000 mètres de dénivelé, le tout sans balisage, sans GPS et sans assistance. "On ne donne jamais le parcours. Les candidats, sauf ceux qui ont déjà participé, ne le connaissent pas à l'avance. C'est aussi ça qui fait la difficulté de la course", précise Benoit Laval.

Chaque boucle doit être réalisée en moins de 12 heures, sous peine d’élimination. Cette année, le départ de cette course a été donné vendredi matin à 7h24. Au total, 40 concurrents se sont élancé de Saint-Pierre-de-Chartreuse, cinq femmes et 35 hommes. 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité