Isère : après le suicide de la maire de Dizimieu, les habitants appelés aux urnes à 4 mois des élections municipales

Les habitants du village de Dizimieu étaient appelés à voter ce dimanche 10 novembre. / © F3 Alpes
Les habitants du village de Dizimieu étaient appelés à voter ce dimanche 10 novembre. / © F3 Alpes

A quatre mois des municipales, les habitants de Dizimieu en Isère ont été appelés aux urnes pour des élections anticipées suite au suicide de la maire du village en août dernier. Ils doivent élire 3 postes de conseillers municipaux.
 

Par F3 Alpes

Les 591 électeurs inscrits sur les listes de Dizimieu étaient appelés aux urnes ce dimanche 10 novembre. Nous sommes à quatre mois des élections municipales, et pourtant une suite d’événements oblige la commune à organiser ces élections. 158 habitants se sont déplacés, possible signe d'une incompréhension autour de ce scrutin. Un second vote est d'ores et déjà prévu dimanche 17 novembre prochain.
 

Suicide de la maire


Le 10 août dernier, Christine Bochet, alors maire du village, est retrouvée morte à son domicile. L’élue de 54 ans s’est suicidée. Elle occupait la fonction de maire depuis juin 2018, après avoir remplacé Denis Cochet, maire depuis 2014, qui avait démissionné.

Depuis, c’est le premier adjoint qui occupe le poste de maire par intérim, Louis Daïna.
 

Trois postes de conseillers municipaux en jeu


Quelques temps avant le suicide de Christine Bochet, deux conseillers municipaux avaient claqué la porte de la mairie : une conseillère municipale en juin 2018 suivie par un conseiller municipal en septembre 2019.

Les habitants ont donc voté ce dimanche 10 novembre pour élire trois conseillers municipaux. Ce n’est pas une décision de la commune, mais c’est la loi. En effet, suite au suicide de Christine Bochet, le conseil municipal –composé habituellement de 15 sièges- se doit d’élire un nouveau maire. Mais les trois places vacantes ne permettent pas de le faire. La préfecture a donc ordonné la tenue d'élections.
 

Deux candidates en lice


Deux personnes se sont portées candidates : Anne-Marie Fagay et Nathalie Huchard. Il fallait qu’un quart des habitants de Dizimieu inscrits sur les listes électorales se déplacent pour que l’élection soit prise en compte, soit 148 votants. A la fermeture des bureaux de vote à 18 heures, c'est chose faite... à 10 voix près. 158 votants se sont déplacés. Sauf que les deux candidates n'ont pas reçu 25% des voix, compte tenu du nombre important de votes blancs. Un second vote est donc organisé dimanche 17 novembre prochain.

A la suite du second vote du dimanche 17 novembre, la sous-préfecture de la Tour du Pins devra valider –ou non- l’élection, même si trois personnes ne se sont pas portées candidates. 

Une chose est sûre en tout cas, à Dizimieu comme partout ailleurs, les habitants devront se déplacer les 15 et 22 mars prochain pour élire leur maire lors des prochaines élections municipales.
 

Sur le même sujet

Les + Lus