Isère : ces malades qui bravent l'interdiction du cannabis thérapeutique pour “aller mieux”

A Gières (Isère), Dorian, atteint du syndrome de Dravet, se soigne au cannabis thérapeutique. / © France 3 Alpes
A Gières (Isère), Dorian, atteint du syndrome de Dravet, se soigne au cannabis thérapeutique. / © France 3 Alpes

En Isère, Dorian, atteint d'une maladie rare, se soigne au cannabis thérapeutique depuis près d'un an. Un soin illégal en France malgré les bienfaits qu'il peut procurer à certains malades.

Par M.D. avec Daniel Despin

L'Assemblée nationale, tout comme l'ANSE, a donné son feu vert ce vendredi à une expérimentation de deux ans de l'usage médical du cannabis. Un soulagement pour les familles qui utilisent déjà ce cannabis thérapeutique et qui souhaiteraient qu'il devienne légal. C'est le cas de Dorian qui vit à Gières (Isère).

Atteint du syndrome de Dravet, une maladie rare, il souffre de crises d'épilepsie très violentes et des troubles du comportement depuis son plus jeune age. Et depuis un an, que sa mère, Françoise, lui procure du cannabidiol, le cannabis thérapeutique. Les effet ont été presque immédiats : "Avant, quand les crises se déclenchaient, je devais tout de suite aller aux urgences mais maintenant ça va mieux parce qu'on a trouvé le bon médicament", estime Dorian.
 

"Ca l'apaise, il a aussi plus envie faire des choses, ajoute sa maman. Par exemple il a décidé de faire du rugby cette année, donc il a intégré les Fabulous à Seyssins. C'est quelque chose qui est nouveau, parce-qu'avant, être en équipe c'était difficile pour lui. Il était beaucoup plus solitaire."

 

"Parfois, quand on est parent d'un enfant qui souffre, on est démuni"


Ce médicament, interdit en France, Françoise l'achète sur internet en Suisse et l'administre illégalement à son fils. Pour elle, l'expérimentation approuvée par l'Assemblée nationale sur "certaines pathologies" pour lesquelles les dérivés du cannabis constituent un apport thérapeutique est un soulagement.

"J'ai envie que médicament soit à la portée de tous. Parfois, quand on est parent d'un enfant qui souffre, quand on est aidant ou malade, on est démunis par rapport aux médicaments qui sont essentiels mais n'agissent pas forcément comme on veut. Le cannabis médical peut apporter une aide. Je ne dis pas que c'est miraculeux pour tout parce-que je n'en sais rien, mais dans notre cas, c'est très efficace", nuance-t-elle.

Le cannabidiol a eu un effet miracle pour la famille iséroise. D'abord pour Dorian dont les crises s'espacent et sont moins violentes, mais aussi pour la maman qui reprend espoir et confiance en voyant son fils vivre mieux son handicap. L'expérimentation en France pourrait commencer dès le début de l'année 2020.
 
Isère : ces malades qui bravent l'interdiction du cannabis thérapeutique pour "aller mieux"

 

Sur le même sujet

Les + Lus