• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Isère : qui sont les bénévoles derrière l'organisation de la Coupe Icare ?

Derrière les animations de la Coupe Icare, de nombreux bénévoles s'occupent de la logistique. / © Franck Medan/Wostok Press / MAXPPP
Derrière les animations de la Coupe Icare, de nombreux bénévoles s'occupent de la logistique. / © Franck Medan/Wostok Press / MAXPPP

Le coup d'envoi de la Coupe Icare a été donné ce jeudi sur le plateau isérois de Saint-Hilaire du Touvet. Derrière les nombreuses animations, un millier de bénévoles s'occupe de la logistique. Des passionnés qui donnent de leur temps, coordonnés par leur dynamique directrice administrative.

Par M.D. avec Elodie Pépin

Depuis 37 ans, Martine Lange tient les rênes de la Coupe Icare. La bénévole fait office de cheffe d'orchestre, planifiant le moindre détail logistique de la manifestation mondiale de vol libre qui se déroule du jeudi 19 au dimanche 22 septembre à Saint-Hilaire du Touvet (Isère). Sur le plateau de Lumbun, Martine est un petit peu comme chez elle.

"Là il y a Régine, Bernard, Martine... et Brieu mais c'est un petit jeune, énumère la directrice administrative de la Coupe Icare. Ce sont tous des gens du pays, des copains et des passionnés qui ont toujours envie de faire des choses pour leur village." Et les bénévoles ont fort à faire : 90.000 visiteurs sont attendus pendant les quatre jours de l'événement. Près de 40 tonnes de frites et des milliers de saucisses vont être engloutis.
 

Alors que le coup de feu a été donné ce jeudi,  Martine fait une revue des troupes : "Bibiche c'est le chef du barbecue !", lance-t-elle. Après 40 ans de bénévolat, c'est toujours le même plaisir pour Gabriel Couturier : "On voit énormément de monde, ça me plaît. Il y a des anciens, des gens d'ici qui sont partis et tous les étrangers qui viennent !", liste celui que l'on surnomme Bibiche.

 

Un milllier de bénévoles


Au bureau, la dynamique directrice administrative vérifie les moindres détails entourée de son équipe. Elle transmet aussi son savoir-faire car l'année prochaine, elle passera le relais. "Le rythme est très soutenu surtout pendant la période de la Coupe Icare, résume Sylvaine Chatain, une autre bénévole. Sur 15 jours, c'est très intense et le reste de l'année, c'est un travail de fourmi à faire au quotidien."
 

Pour sa 46e édition, la coupe Icare remonte le temps jusqu'aux origines du vol libre. La fête de l'air célèbre cette année les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci, le père des machines volantes (1452-1519). L'événement rassemble chaque année 1200 bénévoles et une trentaine d'association autour de trois jours de vol en continu.

 

Sur le même sujet

Patrick Revelli explique ses choix

Les + Lus