Lyon-Turin : "Des centaines d'hectares vont nous être enlevés", la perte de terres agricoles inquiète des exploitants

Une mobilisation contre le Lyon-Turin s'est tenue ce dimanche à Aoste, en Isère, un an après la grande manifestation en Maurienne. Dans cette région rurale, la perte de terres agricoles au profit de la future ligne ferroviaire inquiète de jeunes exploitants.

"No perçaran". La grande banderole déployée au bord de l'étang d'Aoste, dans le Nord-Isère, donne le ton du rassemblement. Une mobilisation festive des opposants au chantier du tunnel ferroviaire Lyon-Turin était organisée ce dimanche 2 juin, un an après la manifestation très agitée en Maurienne où des affrontements avaient eu lieu entre militants et forces de l'ordre.

L'occasion pour les opposants d'insister, dans ce secteur rural, sur la perte de terres agricoles liée à la future ligne ferroviaire. "Il y a 1 500 hectares de bonnes terres agricoles qui vont être perdues. C'est quand même important", affirme Olivier Cabanel, président de l'Association de défense de l'environnement de Chimilin (Adec), militant de longue date contre le Lyon-Turin.

Des agriculteurs se sont eux aussi joints au rassemblement, inquiets de la raréfaction du foncier. La création de cette ligne ferroviaire, traversant des plaines agricoles, va selon eux à rebours des discours sur la souveraineté alimentaire.

"Chaque hectare de perdu, c'est un hectare qui va nous être enlevé à nous, jeunes installés, avec lequel on ne pourra pas concrétiser notre projet. C'est vraiment un parcours du combattant pour avoir accès à ce foncier, surtout quand on n'est pas issu du monde agricole", explique Florentin Vallée, agriculteur à la ferme du Combaud à Saint-Ondras (Isère).

"Gouffre financier"

"Ce sont des dizaines, voire des centaines d'hectares qui vont nous être enlevés et qui pourraient être utilisés à meilleur escient", ajoute l'exploitant. Le tunnel ferroviaire entre France et Italie, long de 57,5 kilomètres, représente 165 kilomètres de galeries à creuser dont 37 l'ont déjà été. Le chantier de creusement du tunnel de base a commencé des deux côtés de la frontière, suscitant la controverse. Ses opposants dénoncent notamment un projet "pharaonique" et "néfaste" pour l'environnement.

"Il faut préserver non seulement les terres agricoles, mais aussi les forêts. L'orientation que nous devons prendre, c'est de localiser notre production nourricière et non pas d'aller chercher toujours plus loin avec un gouffre financier", estime Daniel Ibanez, candidat LFI sur la liste de Manon Aubry aux élections européennes, présent au rassemblement. "Tout ça pour quoi ? Non pas pour développer les transports du quotidien, mais pour un projet qui, comme le tunnel sous la Manche, sera une faillite à coup sûr", anticipe l'élu.

Le Premier ministre Gabriel Attal, en visite sur le chantier du tunnel à Saint-Julien-Mont-Denis (Savoie) le 14 mai, évoquait au contraire un projet qui "apporte une réponse concrète, claire et tangible à un certain nombre de questionnements qui traversent notre société", à commencer par "la compatibilité entre la transition écologique et l'activité économique".

Porté par l'Union européenne, le chantier du Lyon-Turin vise à augmenter le fret ferroviaire à travers les Alpes, avec 150 km de voies en France et 60 km en Italie. Son coût, en constante augmentation depuis son lancement il y a trente ans, a été évalué à plus de 26 milliards d'euros en 2021.

Voici les 38 listes en lice pour les élections européennes :

1. Pour une humanité souveraine
2. Pour une démocratie réelle : décidons nous-mêmes !
3. La France fière, menée par Marion Maréchal et soutenue par Eric Zemmour
4. La France insoumise - union populaire
5. La France revient ! Avec Jordan Bardella et Marine Le Pen
6. Europe écologie
7. Free Palestine
8. Parti animaliste - les animaux comptent, votre voix aussi
9. Parti révolutionnaire communistes
10. Parti pirate
11. Besoin d’Europe
12. Pace - parti des citoyens européens, pour l'armée européenne, pour l’Europe sociale, pour la planète !
13. Équinoxe : écologie pratique et renouveau démocratique
14. Ecologie positive et territoires
15. Liste Asselineau-Frexit, pour le pouvoir d'achat et pour la paix
16. Paix et décroissance
17. Pour une autre Europe
18. La droite pour faire entendre la voix de la France en Europe
19. Lutte ouvrière le camp des travailleurs
20. Changer l’Europe
21. Nous le peuple
22. Pour un monde sans frontières ni patrons, urgence révolution !
23. « Pour le pain, la paix, la liberté ! » présentée par le parti des travailleurs
24. L’Europe ça suffit !
25. Non ! Prenons-nous en mains
26. Forteresse Europe - liste d'unité nationaliste
27. Réveiller l’Europe
28. Non à l‘UE et à l'OTAN, communistes pour la paix et le progrès social
29. Alliance rurale
30. France libre
31. Europe territoires écologie
32. La ruche citoyenne
33. Gauche unie pour le monde du travail soutenue par Fabien Roussel
34. Défendre les enfants
35. Écologie au centre
36. Démocratie représentative
37. Esperanto langue commune
38. Liberté démocratique

A lire aussi : Européennes 2024 : quelles sont les 38 listes en lice pour le scrutin du 9 juin ?

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité