PHOTOS. Ils replantent des vignes sur les pentes du Théâtre antique de Vienne en Isère

C'est l'aboutissement d'une idée un peu folle lancée il y a deux ans par deux vignerons rhodaniens. En ce début du mois de mai, 2500 de pieds de vigne (de la Sirah) vont être plantés sur des terrasses réhabilitées au-dessus du Théâtre antique de Vienne (Isère).

Stéphane Ogier et Pierre-Jean Villa, les deux vignerons à l'origine du projet.
Stéphane Ogier et Pierre-Jean Villa, les deux vignerons à l'origine du projet. © Actuadrone
Au début de l'histoire, une vieille carte postale des collines de Pipet qui offrent un point de vue grandiose sur l'agglomération viennoise. Nous sommes en décembre 2018. Deux vignerons rhodaniens, Stéphane Ogier et Pierre-Jean Villa déjeunent dans une brasserie de la Cité antique quant un détail accroche leur regard.

 
Après deux ans d'efforts, Stéphane Ogier et Pierre-Jean Villa touchent enfin au but. 2500 pieds de vignes vont être plantés sur ces coteaux.
Après deux ans d'efforts, Stéphane Ogier et Pierre-Jean Villa touchent enfin au but. 2500 pieds de vignes vont être plantés sur ces coteaux. © Actuadrone

 
Renouer avec l'Histoire


Sur la photo jaunie datant des années 20, on distingue clairement des rangées de vignes sur les côteaux de la ville. Mais les deux amis veulent s'en assurer. Alors, dès la fin de leur repas, ils filent sur les lieux. Effectivement, au milieu des buissons enchevêtrés subsistent des murs de pierre supportant des terrasses. Leur vient alors une idée :  replanter des vignes sur ces terrains. Très vite, la mairie adhère au projet et accepte de louer ces parcelles aux deux vignerons : le domaine de Pipet est né.
 
Le domaine de Pipet vu du ciel.
Le domaine de Pipet vu du ciel. © Actuadrone


Cinq niveaux de terrasses et des murs de 10 mètres


Mais c'est un défi énorme qui attend les deux vignerons. Il faut avant tout réhabiliter quatre à cinq niveaux de terrasses étroites, certaines avec des murs de dix mètres de haut. Le défrichage commence début janvier 2020 et bonne surprise, "le sol est magnifique" se réjouit Stéphane Ogier. Une exposition sud complète le tableau...parfait. La vigne bénéficiera d'un cadre idéal à Pipet. Aucune machine ne peut accéder sur les lieux. Il faudra donc travailler à la main. Planter serré, aussi, pour profiter de ce terrain ou s'épanouiront 2500 pieds de Syrah issus de greffons de vignes de Côte-Rôtie. Le déboisage, nettoyage, minage se poursuit. Pour le labour, Stéphane Ogier fait venir en février une entreprise savoyarde spécialisée dans les travaux d’accès difficile. En parallèle, il faut monter des barrières sur les hauts murs pour prévenir les chutes.
 
Une terre de qualité et une exposition parfaite, les deux atouts du site.
Une terre de qualité et une exposition parfaite, les deux atouts du site. © Actuadrone
 

Une première récolte à l'horizon 2022


Fin mars 2020, les terrasses sont enfin prêtes à recevoir les pieds de vignes. C’était sans compter le confinement...ce qui explique que les pieds soient plantés seulement maintenant. Les premiers raisins devraient être récoltés en 2022-23 et les premières bouteilles du Domaine de Pipet embouteillées en 2024.
 
La plantation des plants de vignes (de la Sirah) a débuté ce lundi 4 mai 2020
La plantation des plants de vignes (de la Sirah) a débuté ce lundi 4 mai 2020 © Actuadrone

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture terroir culture régionale viticulture agriculture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter