VIDEO. Impressionnante chute de Julian Alaphilippe à Liège-Bastogne-Liège : "J'ai vu Julian à 5 ou 6 mètres plus bas et ça a été un choc émotionnel"

Publié le Mis à jour le
Écrit par S.V. avec AFP

Le coureur Julian Alaphilippe, originaire de Montluçon, s'est blessé dimanche 24 avril 2022 lors de la course Liège-Bastogne-Liège. L'autre Auvergnat de la course, Romain Bardet, est immédiatement allé lui porter secours. Il s'est dit choqué par cette chute.

Le Français Julian Alaphilippe (Quick-Step) a été blessé dans une grosse chute collective survenue dimanche 24 avril à 60 kilomètres de l'arrivée de Liège-Bastogne-Liège. Julian Alaphilippe, double champion du monde, souffre d'une fracture de l'omoplate et d'un pneumothorax après sa chute dimanche dans Liège-Bastogne-Liège, a annoncé son équipe Quick-Step. Alaphilippe, qui doit être gardé en observation à Herentals (nord de la Belgique) où il a été dirigé, présente également deux côtes cassées après sa chute dans la "Doyenne", une course qui se refuse à lui obstinément (2e en 2015 et 2021). Son coéquipier belge Ilan Van Wilder souffre pour sa part d'une fracture de la mâchoire. Le Français a chuté en même temps qu'une partie du peloton à une soixantaine de kilomètres de l'arrivée, dans la descente menant au col du Rosier. Alaphilippe s'est retrouvé à plusieurs mètres de la route, sur le côté droit.

L'autre Auvergnat de la course Romain Bardet a été très choqué par ces images : "J'ai vu Julian à 5 ou 6 mètres plus bas et ça a été un choc émotionnel", a déclaré après l'arrivée Romain Bardet, le premier à porter secours au champion du monde. "Personne ne venait et il avait vraiment besoin d'aide. C'était une situation d'urgence. Julian ne pouvait pas bouger ni respirer. Il se sentait conscient mais il ne pouvait pas vraiment parler", a ajouté Bardet. Encore ému, au lendemain de la chute, il a pratagé une réflexion sur ses réseaux sociaux :  « Il n’y a pas de compétition face au péril de l’intégrité physique. Au-delà des conséquences directes, ça m’amène à réfléchir sur nos responsabilités communes pour éviter ce genre d’accident qui aurait pu être tragique, au respect que nous devons nous accorder entre coureurs. J’ai tout vu, j’étais juste derrière Tom Pidcock et Jérémy Cabot quand ils se sont accrochés. La responsabilité que l’on a quand nous prenons des risques pour se faire une place à l’avant du peloton peut être lourde de conséquences pour les 100 gars qui se trouvent derrière nous. » 

Alaphilippe, 29 ans, a chuté trois fois en deux mois. Il a effectué un spectaculaire soleil lors des Strade Bianche début mars puis est de nouveau tombé, sans conséquence toutefois, dans la Flèche brabançonne le 13 avril. Parmi les autres victimes de la chute, le Français Dorian Godon souffre d'une fracture de la clavicule gauche nécessitant une intervention chirurgicale et une fracture du poignet droit, selon les précisions de son équipe AG2R Citroën. Le double champion du monde, Julian Alaphilippe, avait manqué de jus mercredi 20 avril dans le final de cette Flèche Wallonne remportée par Dylan Teuns                    

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité