La dépénalisation totale du cannabis à usage récréatif bientôt soumise à référendum en Italie ?

L'Italie pourrait très bientôt soumettre à référendum d'initiative populaire la dépénalisation du cannabis. La consultation lancée par plusieurs associations et partis politiques a recueilli plus de 300 000 signatures en 3 jours. Il en faut 500 000 pour ouvrir la voie à un référendum sur le sujet

Près de 350 000 Italiens ont déjà signé ce mercredi 15 septembre cette consultation destinée à déclencher un référendum. Pour parvenir à cet objectif, il faut atteindre le chiffre de 500 000.  Ce sera le cas sans doute avant la fin de cette semaine.

Les associations et les partis politiques à l’origine de cette campagne pensaient atteindre ce seuil fin septembre, or la consultation connait un succès impressionnant. Elle n'est ouverte en ligne que depuis ce samedi 11 septembre.

Le référendum vise "à dépénaliser la culture personnelle de cannabis et à supprimer les peines pour possession de cannabis en modifiant plusieurs articles de la loi italienne sur les stupéfiants".

Un référendum en marche 

Certes, une fois toutes les signatures collectées, la Cour suprême de cassation  devra en vérifier la légitimité de toutes les signatures. La Cour constitutionnelle devra par ailleurs s'assurer "que la question du référendum est conforme à la Constitution italienne"..

Une fois ces étapes validées, le président italien, pourra publier un décret fixant la date du référendum. Les citoyens italiens voteront alors "oui " ou " non " à la suppression des articles de la loi sur les stupéfiants qui criminalisent la culture du cannabis pour usage personnel et les sanctions administratives pour possession personnelle. 

Des opposants s'élèvent contre la légalisation de " cette substance dangereuse". L'Italie est toutefois l’un des pays européens les plus tolérants sur le cannabis : la consommation en petites quantités est globalement tolérée. L’usage dit "raisonnable" n’est plus un délit. 

Il y a deux ans, la Cour de cassation italienne, la plus haute juridiction du pays, est même allée plus loin, en autorisant la culture du cannabis chez soi, "pourvu que ce soit à usage personnel et en petite quantité".

Le référendum désormais envisagé irait donc plus loin en proposant de dépénaliser tout le marché.  Le "marché parallèle" du cannabis est évalué à 6 milliards d’euros par an en Italie

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
drogue société italie international