• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Ligue 1 - Lyon : Genesio évoque l'“inéquité” engendrée par les reports

L'entraîneur de l'OL Bruno Genesio / © AFP
L'entraîneur de l'OL Bruno Genesio / © AFP

L'entraîneur de Lyon, Bruno Genesio a estimé, ce samedi 15 décembre, lors d'une conférence de presse que les reports de matches en Ligue 1 peuvent entraîner une forme "d'inéquité" dans le championnat.
 

Par Isabelle Gonzalez

L'entraîneur de Lyon, Bruno Genesio a estimé, lors d'une conférence de presse ce samedi 15 décembre, que les reports de matches en Ligue 1"Notamment pour les équipes qui accusent plusieurs matches de retard. Quand on en a un, cela paraît jouable mais quand on commence à en avoir deux, voire trois car on ne sait pas du tout ce qui se passera, cela peut devenir problématique", a-t-il déclaré à la veille du match OL-Monaco. 

"Si le mouvement des gilets jaunes perdure, peut-être qu'il y aura d'autres reports la semaine prochaine. Cela pourrait faire trois pour certaines équipes",
a ajouté le technicien lyonnais dont l'équipe devra disputer un match en retard contre Toulouse, le 16 janvier. "C'est un peu compliqué car des clubs devront jouer tous les trois jours dans une période un peu difficile, comme chaque année, en janvier-février. Donc, oui, il y a une forme d'inéquité mais il est difficile de prendre la bonne décision", a admis Bruno Genesio. 
"Reporter toute une journée, cela peut également poser problème. Il y aura des équipes qui n'auront pas joué de deux à trois semaines. La situation est compliquée, il faut s'adapter, il y a des choses plus graves que le football et je pense que le repos des forces de l'ordre et leur présence sur les lieux de manifestation est plus importante que les matches", a conclu l'entraîneur de l'OL.
    En revanche, la reprogrammation du match de 13H00 à 21H00 dimanche contre Monaco est une "bonne chose" pour l'Olympique lyonnais et Genesio. "Cela nous fait une demi-journée de plus de récupération après notre match à Kiev contre le Shakhtar, une sieste supplémentaire dimanche après-midi et un horaire plus habituel par rapport à un coup d'envoi à 13H00 qui était un horaire inhabituel. Nous nous serions adaptés mais c'est mieux de jouer pour nous à 21H00", a-t-il commenté. 
 

Sur le même sujet

Dimanche en Politique - La table de Vailhac

Les + Lus