Loire : Seule la verrerie de Saint-Just peut fabriquer le lustre géant de la future Cité du vitrail de Troyes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Propos recueillis par Joanne Massard / France 3 Loire
Le lustre de la future cité du vitrail de Troyes est fabriqué à Saint-Just-Saint-Rambert dans la Loire.
Le lustre de la future cité du vitrail de Troyes est fabriqué à Saint-Just-Saint-Rambert dans la Loire. © FTV

La verrerie de Saint-Just (Loire) fabrique actuellement un lustre aux proportions exceptionnelles pour la future Cité du vitrail de Troyes dans l'Aube. Elle seule est en capacité en France de réaliser une telle oeuvre.

La verrerie de Saint-Just Saint-Rambert (Loire) est en charge de la fabrication du gigantesque lustre qui illuminera l'escalier majestueux de la future Cité du vitrail de Troyes dans l'ancien Hôtel-Dieu. 15 mètres de haut, 200 kg, cette pièce sera la première oeuvre que les visiteurs verront. Spécialisée dans le verre pour vitrail, l'usine a adapté son savoir-faire ancestral pour créer cet pièce de pur design.

Un savoir-faire unique en France

Les maîtres verriers ligériens sont en train de souffler à la bouche 25 manchons bouteilles avec de fortes contraintes techniques : s'assurer que le diamètre et la longueur restent les mêmes pour toutes les pièces. Une prouesse pour une fabrication entièrement artisanale. Ces manchons habituellement destinés à devenir des feuilles de verre pour la fabrication de vitraux vont ici être transformés dans leur forme et leur couleur pour devenir les différents éléments du lustre géant. Gérald Léger est l'un des 6 maîtres verriers de l'usine à maîtriser ce savoir-faire et Saint-Just est la dernière usine de France dans ce domaine. Entre deux respirations dans un manchon en cours de fabrication, il répond très simplement "On est toujours content de faire des choses qui sortent de l'ordinaire, qui sont uniques dans leur genre". Chacune des 25 pièces est fabriquée à l'identique pour garantir une harmonie parfaite de l'ensemble. Entre le four et la fosse devant lui, il répète les gestes avec sa perche jusqu'à atteindre la perfection.

Alain Vinum, le consultant Maître Verrier qui a imaginé et dessiné le fameux lustre, est très heureux que la fabrication soit tricolore. Il suit toute la fabrication depuis les échantillons. "Saint-Just, la première fois où j'y suis rentré j'avais 11 ans, j'en ai 75. Aujourd'hui venir ici et fabriquer un objet particulier pour la Cité du vitrail c'est la cerise sur le gâteau". Il connait parfaitement le travail des équipes et est un fervent défenseur de ce savoir-faire. "Ici on est parvenu à détourner un élément de fabrication à savoir le manchon (qui est habituellement transformé en plaque pour la fabrication des vitraux) pour en faire un composant à part entière du lustre. Il devient un élément complètement exceptionnel". Anne-Sophie Murray, chargée de projets scientifiques et culturels à la Cité du Vitrail, a, elle aussi, fait le déplacement pour voir l'avancée de la fabrication. "C'est un travail incroyable qui va être un élément marquant pour la cité. C'est la matière première pour le vitrail, c'était un geste artistique important pour le département de l'Aube".

La Cité du vitrail ouvrira ses portes au printemps 2022.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.